Cette histoire est intéressante, car elle illustre les changements récents opérés par les opérateurs. Une cliente SFR a prêté sa carte SIM à une amie, et cette dernière l’a passé à son fils pour ses vacances au Maroc. Résultats ? 44 700 euros de hors forfait liés à l’itinérance de données. Malheureusement pour la cliente SFR, l’UFC Que Choisir défend SFR. On vous explique.

Nous avons de nombreuses fois parlé de ces anecdotes, où certains clients recevaient des factures exorbitantes après des voyages à l’étranger ou des vols de mobiles. La plupart du temps, les clients limitaient la casse après avoir été défendu par l’association UFC Que Choisir. Les opérateurs ont, depuis, mis en place des notifications afin de contacter rapidement les clients en cas d’abus.

C’est malheureusement ce qui est arrivé à cette cliente, qui a reçu plusieurs notifications par e-mail. L’UFC Que Choisir a donc déclaré : « SFR, est irréprochable. Il a alerté à neuf reprises l’entreprise par mail. C’est du consommé, il faut payer (…) lorsqu’on part à l’étranger, il faut penser à désactiver l’itinérance sur son téléphone et ne l’utiliser que pour passer des appels. Par ailleurs, lorsqu’on prête sa carte Sim, il y a des risques. Un forfait illimité comporte des exclusions et souvent les connexions internet à l’étranger comme les appels ne sont pas inclus. Un forfait tout compris peut être trompeur donc il est préférable de lire son contrat avant tout déplacement » - Denis Lognon, président de la section thionvilloise.

Ce n’est pas dit que la cliente SFR ait à payer la somme demandée, elle est sûrement en pourparler avec l’opérateur. Néanmoins, il est toujours utile de vous le rappeler. Les opérateurs proposent des options de blocage, Free Mobile par exemple bloque automatiquement le compte au delà de 100 euros de hors-forfait.  Vous devez également bloquer l’itinérance des données, et nous conseillerons toujours d’acheter un carte SIM en carte prépayée sur place pour profiter de l’Internet mobile sur votre smartphone ou votre tablette.

L’Europe a déjà réglé la question depuis 2009, voici ce que les opérateurs doivent mettre en place : ” (…) les opérateurs de réseau mobile devraient définir un ou plusieurs plafonds financiers et/ou exprimés en volume pour les dépenses à acquitter pour les services de données en itinérance, exprimés dans la devise dans laquelle l’abonné itinérant est facturé, qu’ils devraient offrir gratuitement à tous leurs abonnés itinérants, une notification appropriée étant envoyée lorsque ce plafond va être atteint. Une fois le plafond atteint, les abonnés ne devraient plus recevoir ces services ni être facturés à ce titre, à moins qu’ils ne demandent expressément à continuer de disposer de ces services conformément aux modalités et conditions figurant dans la notification. Les abonnés itinérants devraient avoir la possibilité d’opter pour un de ces plafonds financiers ou exprimés en volume dans un délai raisonnable ou de choisir de ne pas en avoir. Sauf indication contraire de la part des abonnés, un plafond par défaut devrait leur être attribué.”.

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Virgin Mobile lance son forfait à 9,99 euros
  2. RED SFR : 11,99 euros au lieu de 19,99 euros pour le forfait 3 Go
  3. Bouygues Télécom Entreprises dévoile le forfait Digital Pro à partir de 24 ,90 euros HT
  4. Bouygues Télécom Entreprises dévoile le forfait Digital Pro à partir de 24 ,90 euros HT
  5. B&YOU lance un forfait à 3,99 euros/mois : 2 heures d’appel, SMS et MMS ill imités