Le MWC 2016 nous a fourni son lot de bonnes surprises et de produits prometteurs, mais on en repart aussi avec notre lot de déception, certaines tendances ou technologies attendues n’ayant été que très peu vu, voire pas du tout. Voici les grandes absences du salon.

MWC_Bann9

Les tablettes

On sait bien que le marché des tablettes est en perte de vitesse (très grande perte même) et cela s’est fait ressentir lors du MWC. Mis à part le Huawei MateBook sous Windows, et un ZTE Spro Plus hybride, il n’y avait pas grand-chose à se mettre sous la dent.

  • Prise en main du Huawei MateBook, un produit prometteur
  • Video : notre prise en main du ZTE Spro Plus

 

L’USB Type-C

Voilà des mois et des mois que l’on espère voir les constructeurs adopter massivement l’USB Type-C, mais ceux-ci semblent très frileux en la matière. Celui qui était le plus susceptible de l’adopter, c’est évidemment Samsung avec ses S7 et S7 edge, mais le constructeur coréen a fait l’impasse sur ce détail. D’ailleurs, on n’a finalement vu que le LG G5, le Zopo Speed 8, et le HP Elite X3 équipés d’une prise Type-C. Dommage.

  • Prise en main du Zopo Speed 8
  • Prise en main du LG G5
  • Aperçu du HP Elite X3

 

Les montres connectées

D’après les derniers chiffres, le marché des montres connectées va bien. Mais dans les allées du salon barcelonais, l’impression était bien différente, et les montres connectées n’ont clairement pas marqué l’actualité du MWC 2016. À vrai dire, on n’a aperçu qu’une montre signée Haier, tournant non pas sous Android Wear mais sous une interface basée sur Android, ainsi qu’un module développé par Acer pour une montre Victorinox. On s’attendait au moins à voir un constructeur habitué de l’exercice, comme LG par exemple, proposer un nouveau modèle, mais ce n’est pas le cas.

  • Acer s’essaie (presque) à la montre connectée
  • Notre vidéo de prise en main de la Haier Watch

 

La technologie « Force Touch »

En septembre dernier, Apple a présenté son iPhone 6S équipé d’un écran à détection de niveaux de pression, tout comme Huawei avec son Mate S présenté à l’IFA. Depuis, le constructeur chinois fait silence sur cette innovation, et l’on n’a plus vu de traces de ce mobile depuis le salon berlinois. D’ailleurs, aucun mobile n’a été vu avec cette technologie lors du salon. Et c’est bien dommage.

  • Test du Huawei Mate S, la déception sans Force Touch