Le Moto G de Motorola coûterait 123 dollars à fabriquer. Il est vendu par le fabricant américain à partir de 169 dollars/euros.

Moto G

Motorola serait-il sensible au bien-être matériel de ses clients ? Avec le Moto G en tout cas, il semblerait bien que la réponse soit affirmative. En effet, selon Tech Insights, le dernier smartphone de Motorola Mobility coûterait 123 dollars à produire, dans sa version 16 Go. Cela suggère que la filiale de Google génère une marge de profit de l’ordre de 5 % sur chaque terminal vendu, tandis que Samsung lèverait une marge de 20 % sur un terminal de milieu de gamme et jusqu’à 30 % sur un smartphone haut de gamme. En vendant son smartphone à partir de 169 euros, Motorola prouve qu’il est possible d’effectuer des marges sans pour autant exagérer au niveau des prix de ventes.  “Il existe un décalage qui fait que le marché n’arrive pas aujourd’hui à satisfaire la demande”, a déclaré au Binary Tribune le directeur de Motorola Dennis Woodside, qui estime que les concurrents de la filiale mobile de Google vendent leurs smartphones à des prix trop élevés. Cette stratégie est d’ailleurs appliquée à quasiment tous les produits lancés par Google. Le Nexus 5, smartphone aux caractéristiques haut de gamme, est proposé pour 349 euros alors que le LG G2, smartphone aux caractéristiques presque similaires, coûte, lui, près de 600 euros.

Cette stratégie tarifaire de Motorola pourrait inciter les autres fabricants à sacrifier leurs prix, surtout en cette période de fin d’année. Samsung est d’ailleurs sans conteste celui qui risque de souffrir le plus. Le fabricant coréen, leader sur le marché mobile international, voit pas moins du trois quart de ses profits générés par sa filiale Samsung Mobile.

 

Comments

comments

No related posts.