Le réseau social Facebook développerait un assistant personnel à destination des utilisateurs de Facebook Messenger. Et celui-ci pourrait bien être différent de ses concurrents Google Now, Siri ou Cortana.

moneypenny

Le nom de code utilisé par Facebook renvoie à la mythique secrétaire…

Selon le site The Information, le géant Facebook serait en train de développer son propre assistant personnel. Le système serait actuellement développé en interne, et porterait le nom de : Moneypenny (petit clin d’œil à la célèbre secrétaire de M, dans la saga James Bond). Le système se voudrait visiblement plus puissant que les différents assistants actuels comme Siri ou Google Now. En effet, il semblerait que Facebook ait choisi de privilégier le contact humain en proposant une véritable communication avec des conseillers « humains ». En somme, un service s’approchant des systèmes de conciergerie habituellement plutôt réservés à l’univers du luxe.

D’après les différents renseignements de The Information, il pourrait être possible de commander des produits ou d’effectuer des recherches. Après avoir intégré la reconnaissance faciale dans Facebook Moment (bloqué par l’Union européenne), un système de paiement ou encore des jeux au sein de Messenger, l’application de messagerie instantanée de Facebook apparaît comme un moyen de tester des innovations ou services. Cette (possible) fonctionnalité Moneypenny réaffirme l’intérêt pour Facebook pour la reconnaissance vocale, suite au rachat de la start-up française Wit.ai en janvier dernier. En effet, le système pourrait très bien analyser votre demande, puis vous rediriger vers un conseiller spécialisé, par exemple.

Pour l’instant, nous disposons de très peu d’information concernant ce futur service. Comment Facebook va-t-il réussir à répondre aux demandes faites par les utilisateurs ? Facebook va-t-il nouer des partenariats dans les différentes villes du monde avec des entreprises privées de coursiers ? Facebook intégrera-t-il pour la première fois un service payant dans son système ? Beaucoup de questions pour l’instant sans réponse. Mais il marque en tout cas la volonté croissante du réseau social de proposer un ensemble de services directement depuis ses applications, pour que le mobinaute ne les quitte jamais.

Comments

comments

No related posts.