Mercedes-Benz vient de faire rouler un camion Actros autonome sur l’autoroute allemande A8. C’est la première fois qu’un camion de série roule sur une route ouverte à la circulation.

Freightliner; Daimler Trucks; Daimler; Daimler Trucks North America; DTNA; autonomous driving; autonomous; autonomous vehicle; licensed; street legal; autonomes Fahren; autonom; zugelassen; Nevada; Las Vegas; USA; Inspiration Truck; Inspiration

Vendredi dernier, un ministre allemand était assis sur le siège passager d’un camion Mercedes-Benz Actros autonome, au côté d’un cadre de chez Daimler, la maison mère du constructeur allemand. C’est la première fois qu’un camion de série (à l’inverse d’un prototype) roulait sur une route ouverte. En fait, Daimler teste le système d’autopilotage (baptisé Highway Pilot) depuis le mois de mai dernier au Nevada, l’État américain dans lequel la société a été la première a recevoir une autorisation pour tester son prototype Freightliner Inspiration en conditions réelles. C’est justement ce même autopilote qu’on trouvait vendredi au bord de l’Actros circulant sur l’autoroute allemande A8.

 

Highway Pilot : un autopilote qui a des limites

Si Mercedes-Benz a réussi à intégrer l’autopilote à un camion de série, l’entreprise ne souhaite pas proposer le véhicule à l’achat. Il est seulement question, pour le moment, de réaliser de nombreux tests pour optimiser au mieux la partie logicielle (avec les nombreux algorithmes responsables de la prise de décision) ainsi que la partie matérielle, composée de radars et de caméras. Le Highway Pilot n’est d’ailleurs pas un système de conduite autonome à proprement parler puisqu’il n’est pas capable de prendre en charge la conduite dans toutes les situations. Ainsi, lorsque le système ne sait plus faire, il émet une alerte sonore et visuelle pour demander au conducteur de reprendre le volant. Si le conducteur ne reprend pas le contrôle, le camion s’arrête automatiquement.

daimler-highway-pilot-truck

 

Des tests, encore des tests

La route est donc encore longue pour Daimler si l’entreprise souhaite proposer aux entreprises un camion le plus autonome possible, malgré les 20 000 kilomètres parcourus par le système Highway Pilot depuis le mois de mai dernier. Mais c’est peu comparé aux 2 millions de kilomètres parcourus par les Google Car depuis 2009. Les entreprises sont toutefois fortement intéressées par les camions autonomes qui leur permettraient de réaliser de fortes économies en carburant. Chaque camion parcourt en moyenne 130 000 kilomètres par an contre 14 000 kilomètres pour les voitures particulières. En France, ce type d’expérimentations devraient être possibles dans un futur proche puisqu’une ordonnance devrait être présentée cette semaine lors du salon des véhicules connectés et des transports intelligents à Bordeaux.


Chaine Youtube FrAndroid

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Mercedes et Pebble partenaires pour une application Mercedes-Benz DriveStyle : la montre tracera la route en 2014
  2. Project Titan : Apple prépare bien une voiture autonome
  3. Apple Project Titan : la voiture autonome sur les rails
  4. Project Titan : la voiture autonome d’Apple prévue pour 2019
  5. Tesla Model X : un SUV électrique, futuriste et presque autonome