7 actualités qui ont marqué la semaine : Alphabet, Samsung Galaxy S6 Edge+, Stagefright…

Laure Renouard Laure Renouard

Qui a dit que la semaine précédant le 15 août était l’une des plus ennuyeuses de l’année ? Visiblement, cette personne ne travaille pas dans le monde de la mobilité. Entre la sortie du OnePlus 2, l’annonce du Galaxy Note 5 et du Galaxy S6 edge+ et l’effervescence autour de Stagefright, la semaine a été mouvementée. Voici ce qu’il ne fallait pas manquer durant cette semaine du 10 août.

Alphabet prend la place de Google Inc.

abc.xyz

C’est rarement au beau milieu du mois d’août, période creuse par excellence, que l’on attend ce genre de nouvelles. Et pourtant Google Inc. a bien annoncé une véritable restructuration de son entreprise. Si Google en tant que marque continue d’exister, elle n’est plus désormais qu’une filiale d’une holding géante, baptisée Alphabet, et dont vous retrouverez les autres branches à cette adresse. Larry Page en prend la tête, Sundar Pichai, auparavant responsable d’Android, passe à la tête de Google (la branche d’Alphabet, vous suivez ?) et l’on n’a plus qu’à attendre de voir ce que tout cela va donner. Nul doute qu’Alphabet a de grandes ambitions, aussi bien en termes de finances que d’innovation. Ah, et Niantic Labs, le créateur d’Ingress intégré à Google, prend son indépendance. Un occupant de moins pour la lettre N de l’alphabet selon l’ex-Google.

  • Alphabet Inc., le pari fou de deux entrepreneurs qui ont donné naissance à Google

Le OnePlus 2 est disponible

oneplus 2 photo 13

Début de semaine toujours, OnePlus était à Paris, chez Colette, pour le lancement de son OnePlus 2. Le téléphone, testé par nos soins à cette adresse, y a été vendu aux quelques courageux qui avaient veillé toute la nuit, en avant-première – du moins, pour une vingtaine d’entre eux… Qu’importe, les autres se sont vu fournir une invitation à retirer le smartphone d’ici quelques jours dans l’enseigne parisienne, quand les demandes d’invitations, elles, ont dépassé les 3 millions. Carl Pei a au passage réaffirmé que les livraisons seraient bien plus rapides que cela n’avait été le cas pour le OnePlus One, et que ce premier smartphone serait patché pour la faille Stagefright. Une promesse tenue, puisque le déploiement a commencé vendredi dernier.

  • OnePlus 2 en vente chez Colette : on y était

Samsung officialise son Galaxy S6 Edge+

Samsung-Galaxy-S6-edge+

En réalité, Samsung a également présenté son Galaxy Note 5, celui d’ailleurs que l’on attendait le plus, mais le couperet est tombé : non, les Européens n’utilisent pas assez les stylets selon le Coréen, et ils n’auront donc pas droit au Note 5, du moins pas en 2015. Une pétition a d’ailleurs été lancée à ce sujet, nos voisins britanniques s’estimant lésés, quand, comme le reste du vieux continent, ils devront se contenter du Galaxy S6 Edge+. Dans les faits, les smartphones sont pratiquement semblables, puisque leur fiche technique globale est la même (et intéressante) : SoC Exynos 7420, 4 Go de RAM, écran QHD de 5,7 pouces, stockage d’au moins 32 Go, capteurs photo de 16 et 5 mégapixels et j’en passe. Oui, mais le Note 5 est équipé d’un stylet (dont les fonctionnalités ont de surcroît été enrichies, ô rage) tandis que le Galaxy S6 Edge+ n’en a pas, compensant avec ses bordures d’écran incurvées. Le côté pratique de la chose étant discutable, il est plus que douteux que l’argument suffise à convaincre. Comptez, quoi qu’il en soit, 799 euros pour le Galaxy S6 Edge+ en version 32 Go, et sur des précommandes ouvertes à partir du 21 août prochain.

  • Samsung Galaxy S6 Edge+ : revue de presse des premières prises en main

Stagefright, encore et toujours

LG stagefright

On sait désormais presque tout de Stagefright, la faille qui s’attaque à une bibliothèque d’Android, puisque ses découvreurs ont presque tout dévoilé. Le temps est maintenant venu pour les correctifs. Et tous les constructeurs et développeurs y vont de leur patch et de leur planning. Motorola a ouvert la marche en ce début de semaine en annonçant que tous ses appareils sortis depuis 2013 auront droit à une mise à jour, suivi de près par OnePlus, qui ne sait pas trop quand un patch sera mis en ligne et enfin Cyanogen a mis à jour son code source pour combler la faille. Tout va bien dans un monde parfait ? Pas vraiment, il semble en effet que les patchs récemment mis en ligne contiennent encore des failles de sécurité…

  • Stagefright : les patchs contiennent eux aussi une faille de sécurité

Hangouts 4.0 est enfin disponible

hangouts 4-0

On l’attendait depuis un bon moment et elle est enfin arrivée : la version 4.0 de Hangouts a été déployée cette semaine. Au programme, une refonte complète de l’interface – qui en avait bien besoin – qui passe à Material Design. Hangouts se concentre désormais sur ce qu’il fait de mieux : le chat et les SMS, que ce soit par messages texte ou par vidéos. Google a par ailleurs retravaillé sur la rapidité d’envoi des messages, sur la possibilité et la facilité à attacher des pièces jointes ou des gif, bref à rendre son application un peu plus moderne. On ne s’en plaindra pas.

  • Hangouts 4.0 arrive sur Android, plus rapide et avec une nouvelle interface

Le Snapdragon 820, ce sera pour 2016

Snapdragon 820

Quoi de mieux qu’un nouveau SoC haut de gamme pour faire oublier les piteuses prestations du Snapdragon 810 ? C’est ce qu’a fait Qualcomm avec l’annonce du Snapdragon 820. Ce nouveau SoC, prévu pour l’année prochaine intégrera des nouveautés intéressantes. À commencer par une nouvelle architecture, mais aussi et surtout par l’introduction d’un nouveau GPU, l’Adreno 530. Comme d’habitude avec ce genre d’annonces, Qualcomm promet monts et merveilles avec des performances 40 % supérieures à l’Adreno 430 du Snapdragon 810 et une consommation réduite de 40 % pour une même charge de travail. Des promesses que l’on ne pourra tester réellement que sur les smartphones haut de gamme de l’année prochaine, et non en fin d’année, comme l’espéraient les rumeurs.

  • Snapdragon 820 : Qualcomm confirme son arrivée tardive et détaille son GPU

HTC licencie dans l’espoir de mieux rebondir

htc logo

Après avoir annoncé de nouveau des pertes après un an de maigres bénéfices, HTC a perdu toute crédibilité auprès de ses investisseurs. Et comme bien souvent dans ces cas-là, HTC a lancé un nouveau plan d’économie et une révision de stratégie commerciale. Un plan qui va passer par des licenciements puisque Cher Wang, la PDG de HTC, a annoncé que 15 % du total des employés de la société vont être remerciés. Une tentative de relance proche du désespoir.

  • HTC : après les pertes financières, les licenciements

Comments

comments

No related posts.