Xiaomi annonçait ce matin son dernier bracelet connecté en date. Un Mi Band 2 facturé une vingtaine d’euros en Chine, et une quarantaine par les spécialistes de l’import. À ce petit prix, quels sont les trackers d’activités concurrents ? Chez Samsung, Sony ou encore Misfit, voici une sélection de wearables à moins de 50 euros.

Le Xiaomi Mi Band 2

xiaomi-mi-band-2

C’est l’un des seuls bracelets connectés à la fois peu onéreux, et disposant d’un écran (tactile, dans ce cas précis). Présenté aujourd’hui par Xiaomi, le Mi Band 2 possède un écran de 0,42 pouce OLED, sur lequel il est possible de consulter l’heure, le nombre de pas réalisés, le nombre de calories dépensées, mais aussi le rythme cardiaque. Niveau design, on trouve mieux, mais pour 20 euros à la conversion brute (149 yuans), et une petite quarantaine d’euros chez les revendeurs qui le proposent déjà en précommande, c’est assurément un bon plan pour les petits budgets.

Rappelons que les Xiaomi Mi Band et Mi Band Pulse coûtent quant à eux une petite vingtaine d’euros, mais ne disposent pas d’un écran.

Le Samsung Charm

samsung charm 6

C’est un petit nouveau dans le monde des bracelets connectés et il se destine plus spécifiquement aux femmes. Présenté presque plus comme un bijou que comme un tracker d’activités, le Samsung Charm présente un petit élément carré sur un bracelet en silicone, et promet une autonomie de 14 jours. Il mesure de manière assez classique l’activité quotidienne et avertit son porteur, grâce à une LED située au centre de son module, des messages reçus, appels entrants et autres notifications. Même combat pour le niveau de batterie et les interruptions de connexion Bluetooth. Le tout pour 39,90 euros en blanc, noir et rose.

Le Sony SmartBand… de première génération

sony-smartband

Un peu âgé certes, puisque d’autres générations de SmartBand sont sorties depuis 2014, le SmartBand de Sony n’en reste pas moins une option à considérer. Le bracelet, facturé environ 35 euros, fait dans la simplicité, avec son module connecté sans écran (mais animé de LED), son appairage en NFC et son étanchéité. Côté fonctionnalités, il est assez classique (tracking des pas, calories, sommeil) et fonctionne avec l’application Sony Lifelog, largement enrichie depuis ses débuts.

Smartband
8

Sony Smartband

Runtastic Orbit

Runtastic

Comme le SmartBand, le Runtastic Orbit commence à dater, et a l’inconvénient de se contenter d’un design assez massif. Néanmoins, ce bracelet est doté d’un écran (non tactile) permettant de consulter l’heure et le nombre de pas réalisé, ce qui reste un atout notable. Pour le reste, c’est du classique : il surveille les calories brûlées et cycles de sommeil. Comptez environ 45 euros avec un clip pour la ceinture et un deuxième bracelet en silicone.

Misfit Flash et Shine

Misfit Flash

Les deux appareils de Misfit se présentent sous la forme de pastilles à intégrer dans un bracelet en silicone ou, pour ceux qui l’achètent en option, en cuir : la version Shine est en métal et le Flash est en plastique. Les deux sont animés par une pile bouton, qui leur confère une autonomie de plusieurs mois, et affichent l’heure ou le taux de réussite des objectifs d’activité grâce à douze LED disposées en cercle. Le Shine se trouve à un peu moins de 50 euros et le Flash, à une vingtaine d’euros.