Mercredi, Google a dévoilé Android Wear 2.0, deux années après l’apparition de la première version de cette variante d’Android conçue pour les montres connectées. Autant de ne pas tourner autour du pot, cette version 2.0 ne va pas faire changer d’avis ceux qui n’étaient convaincus jusqu’à maintenant. Pour tous les autres, les cinq nouveautés de la developer preview devraient être intéressantes.

google-io-2016-DSC00886

Android Wear 2.0 n’est pas la révolution que l’on attendait. Il n’empêche que cette mise à jour majeure introduit de nombreuses nouveautés, et corrige de nombreux problèmes qui trainaient sur la première version d’Android Wear.

Android-Wear-2-0-Dev-Preview-Infografic-1280x720

Évidemment, il s’agit d’une developer preview. Comprenez qu’il s’agit d’une version finale que l’on met à disposition des curieux avant de déployer une version non buguée.

Dans l’état actuel des choses, Android Wear 2.0 fonctionne correctement d’après ce que l’on a pu voir. Nous avons d’ailleurs pu passer un peu de temps avec Android Wear 2.0 pour découvrir les cinq grosses nouveautés du système.

Une nouvelle interface

Globalement, l’interface d’Android Wear 2.0 ressemble beaucoup à l’ancienne. En y regardant de plus près, les changements sont nombreux. Par exemple, les accès aux réglages rapides sont plus complets.

Capture d’écran 2016-05-19 à 16.18.21

Le tiroir d’apps a été amélioré, il est possible de faire défiler les apps rapidement.

Capture d’écran 2016-05-19 à 16.18.38

Une des plus grandes nouveautés, c’est l’évolution du système de notifications. Il est désormais plus facile d’avoir un aperçu des notifications reçues, les icônes des apps apparaissent discrètement sur le cadran. Les cartes de notifications peuvent être gérées également plus simplement : il est possible de les trier rapidement.

Capture d’écran 2016-05-19 à 16.18.57

Google en a également profité pour virer l’appui long. Les interactions entre les menus sont désormais accessibles avec un simple swipe. Autre détail qui n’en est pas un : les cartes de notifications ont été redessinées pour être essentiellement du texte clair sur un fond noir au lieu du texte sombre sur un fond blanc. Cela va permettre d’économiser de la batterie sur les montres avec des écrans OLED et de moins vous gêner quand l’écran s’allume dans une pièce sombre ou faiblement éclairée.

Des applications autonomes

C’était sûrement ce que l’on attendait le plus : la possibilité d’avoir des apps autonomes. Autonomes… dans le sens où vous n’avez plus besoin du smartphone pour les lancer et les utiliser. Android Wear 2.0 introduit donc ces nouvelles apps, et permet aux montres d’être un peu plus indépendantes.

Ce système en profite pour faire apparaître Doze, ainsi que Doze Light, pour permettre à Android Wear 2.0 de mieux gérer la consommation des ressources, un fonctionnement similaire à la version classique d’Android.

Google en a profité pour mettre en avant la LG Watch Urbane Second Edition LTE, qui propose une connexion 4G directement sur la montre. Ce qui est intéressant, c’est que la montre partage tout de même le même numéro de téléphone que le smartphone afin de recevoir les appels et les SMS, même lorsque le smartphone n’est pas avec vous.

Des cadrans plus complets

Sur Android Wear, il y a une flopée de cadrans disponibles sur le Play Store. C’est une des fonctionnalités les plus chouettes d’Android Wear, des centaines de modèles sont disponibles sur le Play Store. Google a naturellement fait évoluer son système pour introduire ce qu’ils ont appelé les « complications« . À l’image de l’Apple Watch, il est possible de personnaliser certains cadrans en choisissant manuellement les données qui apparaîtront.

Capture d’écran 2016-05-19 à 16.13.42

Vous pouvez donc faire apparaître le nombre de pas si vous voulez, où la température extérieure. Les différents espaces du cadran peuvent ainsi être personnalisés. Ce qui est intéressant, c’est la disponibilité des API qui vont permettre aux développeurs d’apporter l’accès de nouvelles données. Il sera ainsi possible de personnaliser vos cadrans avec les données issues d’apps tierces.

De nouvelles interactions

Google a bien compris que la reconnaissance vocale ne fonctionnait jamais aussi bien qu’on le souhaitait.
Capture d’écran 2016-05-19 à 16.19.10

On se retrouvait donc souvent à devoir sortir son smartphone pour compléter un message, ce qui est dommage quand le message est simple. Android Wear 2.0 introduit donc de nouvelles interactions.

google-io-2016-DSC00896

Il est possible de dessiner du bout du doigt des lettres pour composer quelques mots, afin de répondre à un message. Il s’agit d’un système de reconnaissance d’écriture manuscrite, plutôt efficace et qui fonctionne en français.

screen4

Autre nouveauté, Android Wear 2.0 introduit un vrai système de claviers, comme sur Android. Par défaut, le clavier présente quelques lettres, il est loin d’être efficace – mais c’est mieux que rien. Google permet surtout de sélectionner différents claviers, les développeurs et éditeurs tiers vont donc pouvoir soumettre des claviers adaptés qui seront sûrement meilleurs que le clavier par défaut.

Une partie fitness améliorée

Enfin, Google a revu une bonne partie de Google Fit. L’objectif : rendre les montres Android Wear meilleures pour le fitness en général. Ainsi, Google Fit va mieux communiquer avec les apps tierces afin de récupérer les données de façon continue et plus transparente.

google-io-2016-DSC00898

Les applications seront également en mesure de détecter le moment où les utilisateurs commencent marcher, courir ou faire du vélo, et ils pourront ainsi utiliser ces informations pour ouvrir automatiquement les applications en question.

 

Si vous êtes motivé, Android Wear 2.0 developer preview est disponible à cette adresse (la liste des montres compatibles est disponible dans cet article).

screen

Il faudra patienter quelques semaines avant de découvrir la version finale de cette mise à jour majeure, en attendant Google a préparé une vidéo pour présenter les nouveautés que nous avons évoquées dans cet article en vidéo. En bonus, les 5 grosses nouveautés d’Android Wear expliquées en dessins.

Comments

comments

No related posts.