Pour être plus compétitif sur le marché de la téléphonie, LG compte prochainement restructurer légèrement sa division mobile. Une décision qui survient après un premier trimestre 2016 délicat.

LG-G5-une

Chez LG Electronics, la première moitié de l’année 2016 semble un peu délicate. Il faut dire que les résultats financiers sont tombés il y a quelques semaines, et ceux de la division mobile ne font pas honneur à la marque alors que les autres se sont plutôt bien débrouillées. LG a indiqué que seuls 13,5 millions de smartphones ont été expédiés lors du premier trimestre 2016, ce qui représente une baisse de 12 % par rapport au trimestre précédent, mais surtout une baisse de 12 % par rapport à la même période l’an passé.

Et ces ventes mobiles ont représenté 2,46 milliards de dollars (2,17 milliards d’euros), soit 15,5 % de moins qu’au premier trimestre 2015, et 19,3 % moins bien qu’au quatrième trimestre 2015. Aux investisseurs, LG expliquait alors que ces chiffres étaient en partie dus à l’intérêt suscité par le LG G5 – qui n’était pas encore commercialisé – et qui aurait freiné les ventes des autres modèles.

LG G5 (1 sur 1)

Mais les dernières déclarations du CEO de LG, Cho Juno, semblent plutôt indiquer un certain mécontentement dans les hautes sphères de l’entreprise. L’homme a d’ailleurs annoncé un plan de restructuration de la division mobile dans une lettre transmise aux employés, indiquant que l’entreprise a besoin « de changer la façon dont elle travaille afin de bouger plus rapidement et plus légèrement sur le marché ».

Mais pour l’instant, ce plan de restructuration n’en est qu’à des mots. Il n’indique d’ailleurs pas forcément que des licenciements auront lieu, au contraire, puisqu’il précise que « d’autres divisions de l’entreprise ont besoin des personnes travaillant dans la division mobile ».