À en croire les dernières rumeurs en date, le fabricant sud-coréen LG serait actuellement en train d’élaborer ses propres SoC de quatre et huit cœurs dénommés LG Odin. Et bien que cela ne reste encore que des bruits de couloirs, autant dire que les premières caractéristiques techniques énoncées s’avèrent déjà très séduisantes, pour des architectures qui s’appuieraient sur des puces graphiques de la famille ARM Mali.

android lg odin image 0

LG serait prêt à prendre le chemin emprunté par Samsung et Huawei, qui produisent leurs propres puces, quand la plupart des constructeurs de terminaux mobiles préfèrent s’adresser aux fondeurs les plus célèbres, qu’il s’agisse de Qualcomm ou de Mediatek, pour ne citer qu’eux. Selon nos confrères de DigitalTimes, la première architecture de LG embarquerait un processeur composé de quatre cœurs et levé à 2,2 GHz, accoudé à une puce graphique Mali-T604. Son second projet proposerait une solution plus haut de gamme qui s’appuierait sur un processeur de huit cœurs soutenu par la toute nouvelle et dernière génération de la puce graphique  ARM Mali-T760. Bien que cela reste encore à confirmer, ces deux nouvelles solutions devraient théoriquement avoir une base ARM Cortex-A15 avec une gravure en 28nm ou 20nm assurée par TSMC.

Du côté des solutions graphiques installées, l’ARM Mali-T604 et Mali-T760 proposent un support natif des API de l’OpenGL ES 1.1, 2.0 et 3.0, mais aussi OpenVG 1.1, OpenCL 1.1, DirectX 11, et Renderscript. Alors que l’on ne connait pas encore les performances brutes du GPU ARM Mali-T760, on sait néanmoins qu’il serait cadencé à 700 MHz, là où la génération précédente du Mali-T604 peut grimper jusqu’à 600 MHz.

Quoi qu’il en soit, ces deux solutions pourraient s’appuyer sur la technologie big.LITTLE, que l’on a déjà aperçu dans les solutions Samsung Exynos, Rockchip, Marvel, et sûrement très prochainement chez MediaTek. Concrètement, la technologie big.LITTLE s’appuie sur l’ARM Cortex-A15 qui sera dédié aux tâches à très forte consommation, là où l’ARM Cortex-A7 aura le rôle de prendre en charge les tâches à plus faibles ressources, afin d’en améliorer au mieux la consommation énergétique et les performances globales de l’architecture qui l’adopte.

On parle d’une adoption, pour la solution quad-core, dans les Smart TV de LG, tandis que l’octo-cœur serait plutôt réservé à un prochain smartphone, pourquoi pas un G3, pendant la deuxième moitié de l’année 2014. Un tel travail sur des puces à même d’équiper des appareils mobiles vient en tout cas contredire les récentes rumeurs évoquant les intentions de LG qui souhaiterait, face à une division mobile moins performante qu’espéré, recentrer ses efforts sur sa branche téléviseurs.

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Le multi-fenêtres, bientôt réalité sur Android grâce à Ixonos [Vidéo]
  2. Android dans nos voitures Kia et Hyundai, c’est pour bientôt
  3. HP bientôt de retour dans les smartphones
  4. Huawei préparerait un “Galaxy S4-killer” avec un écran 4,9 pouces FullHD et seulement 6,9 mm d’épaisseur
  5. Samsung pourrait adopter des processeurs MediaTek pour ses mobiles en 2014