Les Mi 5 et Mi 5 Plus de Xiaomi viennent d’être cités dans une affaire judiciaire. Les deux terminaux ne sont même pas annoncés par le géant chinois qu’une entreprise américaine cherche déjà à faire interdire leur commercialisation.

xiaomi-mi5

Blue Spike LLC est une entreprise américaine spécialisée dans la guerre des brevets, qu’on appelle plus communément « patent troll » puisqu’elle utilise les brevets à des fins mercantiles. L’entreprise ne produit pas (plus ?) de produits, mais attaque les entreprises susceptibles de violer son épais catalogue de brevets. Xiaomi vient de tomber dans les filets de l’entreprise puisque Blue Spike vient de déposer une requête à une cour de justice de l’un des districts du Texas. En cause : les smartphones de Xiaomi violeraient un brevet portant sur les méthodes de protection des données et des appareils, plus exactement le mécanisme ASLR (Adress Space Layout Randomnization) utilisé par Android depuis Ice Cream Sandwich.

 

Plus de 10 smartphones concernés

Le plus intéressant dans cette affaire, c’est que l’entreprise cite les Xiaomi Mi 5 et Mi 5 Plus, deux téléphones pas encore officialisés par la marque chinoise. En revanche, les rumeurs parlent de ces deux téléphones depuis plusieurs semaines, et le secret a en partie été levé. Le reste des smartphones de la marque est également concerné puisqu’il est question des Mi 4, Mi 4c, Mi 4i, Mi Note Plus, Mi Note Pro, Redmi 1S, Redmi 2, Redmi 2 Prime, Redmi 2 Pro, Redmi 2A et Redmi Note 2.

Blue Spike ne demande pas le retrait de la vente de ces terminaux. On sait qu’ils ne sont pas directement vendus aux États-Unis (sauf en passant par l’importation) et on imagine alors que les Mi 5 et Mi 5 Plus ne seront pas non plus vendus sur le sol américain, malgré quelques rumeurs en ce sens. Le premier produit lancé aux États-Unis par Xiaomi est arrivé hier, et il s’agit de la Yi Camera Sport. En revanche, Blue Spike réclame des dommages et intérêts. On peut alors se demander si l’entreprise ne tente pas de mettre des bâtons dans les roues au lancement des deux futurs smartphones haut de gamme de la marque chinoise.

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Bon plan : Le Xiaomi Redmi Note 2 est à 164,99 euros et 45 euros en bons d’ achat
  2. Xiaomi donne un coup de jeune à son Redmi 2A
  3. Xiaomi pourrait présenter une smartwatch dans la semaine
  4. Le Xiaomi Redmi Note 2 est passé entre les mains de la TENAA
  5. Xiaomi Redmi : un 5,5 pouces octo-cœur à 130 dollars (en Chine) ?