Attendu de pied ferme par ses fans sur les marchés matures, Xiaomi s’avance petit à petit. La certification du Mi 4 aux États-Unis laisse penser une fois de plus que le constructeur chinois s’apprête à envahir ce marché porteur.

xiaomi-mi-4-unboxing

Bon nombre de constructeurs de smartphones chinois restent cantonnés à leur pays natal (et provinces proches), obligeant ainsi les Occidentaux à passer par l’importation pour profiter de ces marques au rapport qualité/prix souvent très avantageux. Concernant Xiaomi, un déploiement dans le monde a déjà été évoqué à plusieurs reprises et tend à se préciser un peu plus ces derniers jours.

Le Xiaomi Mi 4, le flagship 2014 de la marque, a été aperçu en fin de semaine dernière parmi les fichiers récemment publiés de la FCC, la commission fédérale américaine des communications. Fier de cette validation, le téléphone peut désormais être vendu sur le sol de l’Oncle Sam à n’importe quel moment.

En savoir plus : Test du Xiaomi Mi 4 : la perle de Chine

Pour mémoire, le Xiaomi Mi 4 embarque un écran Full HD 1080p de 5 pouces, un processeur Qualcomm Snapdragon 801, 3 Go de RAM, un capteur photo Sony de 13 Mégapixels, 16 à 64 Go de mémoire interne, une caméra frontale de 8 Mégapixels et une batterie de 3080 mAh. Enfin, la partie logicielle est assurée par Android 4.4.4 KitKat et agrémentée de l’interface MIUI 6.

De quoi agrémenter les accessoires

À l’heure actuelle, Xiaomi possède déjà une boutique virtuelle en Occident, le Mi Store. Celle-ci ne propose cependant que des accessoires pour le moment, comme le Mi Band, des batteries ou des casques audio. Xiaomi souhaite néanmoins aller plus loin et proposer ses smartphones en Amérique du Nord et en Europe. Hugo Barra, vice-président de l’entreprise chinoise et ancien responsable du développement d’Android chez Google, s’est d’ailleurs exprimé cet été à ce sujet et évoquait une arrivée d’ici l’année prochaine.

Entre ces déclarations et l’âge désormais avancé du Mi 4, cela laisse penser que le passage du téléphone à la FCC n’est destiné qu’à des tests préliminaires, et qu’il faudra encore attendre un peu avant de voir le géant chinois s’exporter à l’Ouest. Mais peut-être en apprendrons-nous un peu plus demain à l’occasion de la conférence qui devrait dévoiler le Redmi Note 2 Pro ou le Mi 5.

Comments

comments

No related posts.