C’est désormais officiel, les applications Android vont fonctionner sur Android. Il ne s’agit pas du module ARC sur Chrome, Google a retravaillé entièrement l’intégration Android au sein de Chrome OS. Voilà de quoi donner une nouvelle dimension aux Chromebooks.

Capture d’écran 2016-05-19 à 11.15.47

L’annonce ne faisait pas partie des prises de parole pendant la conférence d’ouverture de la Google I/O hier, mais nous nous attendons à une conférence dédiée à Chrome OS aujourd’hui. Comme prévu, Google a annoncé l’arrivée du Play Store sur Chrome OS. Les Chromebooks sont-ils morts ? Pas vraiment.

Les apps fonctionnent nativement

Google a été beaucoup plus loin que le module ARC (l’App Runtime pour Chrome), que l’on connaissait déjà. Les apps Android présentées sur le Play Store fonctionneront nativement sur Chrome OS.

Elles apparaissent comme des fenêtres redimensionnables distinctes (3 tailles différentes) totalement indépendantes dans le système. Google est reparti de zéro, considérant les mauvaises performances d’ARC. Pour schématiser cela, considérez que les framework Android tournent tout simplement dans Chrome OS. Ce qui permet aux applications développées avec l’aide du NDK de fonctionner sans problème, indépendant du fait que le Chromebook soit du x86 et ou de l’ARM. Le tout étant basé sur Android 6.0 Marshmallow, Android N sera la prochaine étape.

Android-N-Freeform-1280x960

Crédits : arstechnica

Avec le Play Store, Chrome OS est soudainement beaucoup plus convaincant pour les utilisateurs qui hésitaient entre une tablette, un Chromebook ou un PC sous Windows 10. Bien entendu, la plupart des applications Android ont été initialement conçues pour les smartphones et les tablettes, mais les démos que l’on a pu découvrir à la Google I/O sont convaincantes. Même les jeux tournent bien sur le Chromebook Pixel 2.

Dès la moitié du mois de juin, les développeurs et les utilisateurs courageux pourront tester le Play Store sur les Chromebook Pixel 2, Asus Chromebook Flip ainsi que l’Acer Chromebook R11. Il faudra cet automne pour découvrir le Play Store sur l’ensemble des Chromebooks, même les produits d’entrée de gamme.

Les apps Android ont été intégrées intelligemment sur Chrome OS, il bénéficient de composants très similaires à Android. Par exemple, les notifications des apps Android apparaissent dans la barre dédiée, tandis que certaines notifications complexes apparaitront comme des notifications flottantes.Si vous êtes développeurs, vous pouvez déjà tester votre app sur Chrome OS, les documentations existent déjà. Le pinch-to-zoom est également intégré, il sera également possible d’utiliser une souris ou un touchpad.

Enfin, le Google Play et le Chrome Web Store existeront côte à côte, ce dernier continuera à abriter des thèmes et des extensions pour le navigateur Chrome.

Une nouvelle impulsion pour les Chromebooks

En Europe, les Chromebooks ne sont pas très populaires, ce qui n’est pas le cas aux Etats-Unis. D’ailleurs, il s’est vendu plus de Chromebooks (2 millions d’unités) au cours du premier trimestre 2016, que de Macbook (1,76 million de Macbook). Chrome OS est porté, en autres, par l’éducation en Amérique du Nord, les écoles et universités adoptent massivement ce système léger qui a l’avantage de proposer une maintenance très simple.

En tant que consommateur habitué à un PC, il est évident que Chrome OS paraissait très limité, en particulier avec les notions que nous avons de ce qu’un ordinateur personnel est censé faire. De plus, la disponibilité des smartphones et des tablettes rendait Chrome OS… moins « nécessaire ». Néanmoins, Chrome OS avec les apps Android donne une nouvelle perspective à ce système. Google pourra facilement comparer le contenu du Play Store à celui de Windows Store qui équipe Windows 10.

De plus, l’argument du toujours connecté ne tiendra plus avec les apps Android, ce qui devrait convaincre de nombreuses personnes à basculer sur ces ordinateurs à faible coût.

Attendons de voir comment vont se comporter les applications, Android tout spécialement celles qui font appel à des données de capteurs absents des Chromebooks. C’est le cas du GPS, de la boussole, de l’accéléromètre ou encore du gyroscope que l’on retrouve essentiellement sur les smartphones et les tablettes.

Finalement, Google avait des grands projets pour son petit OS.