Les réseaux sans fils actuels ont un problème, ils sont trop lents. Le WiFi 802.11n permet d’atteindre un débit théorique de 300 Mbit/s. Néanmoins, le débit observé est de seulement 100 Mbit/s dans un rayon de 100 mètres, tandis que le WiFi 802.11ac permet d’atteindre théoriquement 400 Mbit/s et jusqu’à 8 Gbit/s en multiplexage. Néanmoins, les appareils compatible 802.11ac sont encore peu nombreux sur le marché, le HTC One et le Samsung Galaxy S4 le sont par exemple. Alors que nos connexions domestiques vont dépasser des débits de 1 Gbit/s, des chercheurs tentent d’utiliser la lumière en lieu et place des ondes radio.

laptop-users-touched-by-god-lifi-640x353

Des chercheurs de l’Université de Fudan à Shanghai viennent de présenter une technologie qui permet le transfert des données grâce à la lumière au lieu d’ondes radio, ce qui permet de contourner le problème de congestion avec des débits dix fois plus rapides que le Wi-Fi traditionnel.

En effet, dans les zones urbaines denses, la fourchette dans laquelle les signaux WiFi sont transmis est de plus en plus encombrée de bruit, avec les réseaux de voisins mais aussi les signaux WiFi gratuits.

Le LiFi, un complément

Avec la lumière, on parle de LiFi, à contrario du WiFi. Vous l’aurez compris, contrairement au WiFi qui utilise la partie radio du spectre électromagnétique, le LiFi utilise le spectre optique. En effet, le LiFi utilise la couleur bleue (670 THz) ou la couleur rouge (480 THz). Le principe du Li-Fi repose sur l’envoi de données par la modulation d’amplitude des sources de lumière selon un protocole bien défini et standardisé.

led-bleu-lifi-tech-news

Comme vous vous en doutez, le LiFi ne fonctionne pas dans l’obscurité ou à l’extérieur. Vous n’avez pas besoin d’une licence pour vous lancer dans l’aventure. En effet, il vous suffit de créer une ampoule et de trouver un moyen de donner à l’éclat une fréquence de scintillement très rapide sans oublier une précision hors pair de sorte de pouvoir transporter un signal.

L’idée pouvait sembler stupide il y a quelques années. Mais c’était sans compter sur les avancées techniques. L’ampoule LED qui transmettra vos données sera également utilisée pour éclairer la pièce. De plus, vous ne pourrez pas percevoir les scintillements à l’œil nu, car les ampoules scintilleront jusqu’à des milliards de fois par seconde. A titre de comparaison, une ampoule d’économie d’énergie fluorescente vacille entre 10 000 et 40 000 fois par seconde.

Côté “client”, une petite caméra sur un ordinateur ou un smartphone permettra de décoder la lumière. Néanmoins, si vous avez déjà utilisé une calculatrice solaire, vous vous doutez que le signal n’arrivera pas à votre terminal si vous n’êtes pas exposé à la lumière. C’est un des inconvénients de cette technologie. Heureusement, cette ampoule pourra être installée n’importe où, sur votre halogène ou votre plafonnier, il vous suffira seulement de relier tout cela à Internet.

Pour information, la prochaine génération de WiFi ultra-rapide possède la même limite que LiFi. En effet, étant donné qu’elle utilise une gamme de fréquences d’ondes radio plus élevées, elle ne peut pas traverser les murs.

Le LiFi dans les hôpitaux et les avions, ou sous l’eau

L’équipe de l’Université de Fudan a dévoilé un réseau LiFi expérimental dans lequel quatre ordinateurs étaient tous connectés à la même ampoule, les résultats étaient plutôt bons. Malheureusement, étant donné les limitations de cette technologie, nous ne pouvons pas nous attendre à un miracle.

Cette technologie pourra être utilisées dans les zones congestionnées, mais aussi dans les lieux où les signaux radio doivent être réduits au minimum, comme les hôpitaux ou les avions, ou même lorsque les ondes radio ne fonctionnent pas, comme sous l’eau.

Comments

comments

No related posts.