Condamné le mois dernier pour abus de position dominante, le service fédéral anti-monopole russe a imposé à Google un délai d’un mois pour mettre fin à ses pratiques anticoncurrentielles.

google nouveau logo  2

Les choses s’accélèrent en Russie, dans l’affaire opposant le leader de la recherche en ligne russe, Yandex, à Google. Rappelons que le mois dernier, le premier avait obtenu gain de cause devant la FAS (Federal Antimonopoly Service  ou service fédéral anti-monopole) qui avait statué que le second avait bien réalisé des pratiques anticoncurrentielles et l’accusait d’abus de position dominante. La procédure suit son cours, puisque la FAS a aujourd’hui demandé à Google de revoir tous les contrats passés avec les fabricants de smartphones avant le 18 novembre prochain.

Elle demande ainsi à Google de revenir sur les partenariats passés avec les constructeurs de smartphones qui indiquent que pour disposer du Play Store, ils doivent obligatoirement mettre en avant les applications de recherches de Google et se voient donner l’interdiction de préinstaller d’autres applications. Yandex reproche ainsi à Google d’être avantagé dans le domaine du mobile puisque la société ne peut pas mettre en avant son moteur de recherche comme le fait Google.

Si Google ne se plie pas aux demandes de la FAS, cette dernière peut lui infliger une amende pouvant s’élever jusqu’à 15 % de son chiffre d’affaires réalisé sur le marché russe en 2014. Google, de son côté, n’a pas encore communiqué sur ses intentions ou sa ligne de défense.

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. la commission européenne épingle Google pour pratiques anticoncurrentielles
  2. Pour la Russie, Nokia X adoptera Yandex Search et Store
  3. Pratiques anticoncurrentielles : Google ne convainc toujours pas Bruxelles
  4. Google et Microsoft décident de mettre un terme à leur guerre des brevets
  5. Chronique du pouvoir en terres Android : Google demande à Samsung de mettre ( plus) en valeur ses applications