Réalité virtuelle, Android Wear, Android N, Chrome OS, mais pas que. La Google I/O, c’est l’événement de Google dédié aux développeurs. La firme de Mountain View en profite pour annoncer les grandes tendances et de nouveaux produits. À quelques jours de son ouverture, faisons le point sur ce que l’on peut attendre de cet événement incontournable pour les passionnés d’Android.

Amphithéâtre Shoreline à Mountain View, en Californie

Amphithéâtre Shoreline à Mountain View, en Californie

Cette année, la Google I/O se tiendra du 18 au 20 mai. Fait marquant, cette édition de la Google I/O ne se tiendra pas à San Francisco, mais dans le campus de Google, plus précisément dans l’amphithéâtre Shoreline à Mountain View, en Californie. C’est à quelques kilomètres de San Francisco, mais l’ambiance n’est pas la même : nous serons au centre de la Silicon Valley. Pour la quatrième année consécutive, nous ferons le déplacement pour ces trois journées de conférences et d’ateliers. L’objectif : vous faire vivre l’événement comme si vous y étiez.

4136749312_24a291f93a_z

Autre fait marquant : c’est la première édition de la Google I/O depuis la restructuration du groupe autour d’Alphabet.

Cet article n’est pas essentiellement un récapitulatif des rumeurs du moment, c’est même tout l’inverse. Google a déjà communiqué sur de nombreux sujets, dont la prochaine version d’Android, mais aussi le Projet Tango dont nous attendons des nouvelles. Enfin, l’agenda de l’événement est déjà en ligne.

En effet, depuis quelques jours l’application officielle est disponible sur le Google Play, le planning est également à disposition sur le site officiel. Évidemment, les nouveaux produits sont cachés, mais il est possible d’identifier les grandes tendances. Il sera question de gaming, TV, de réalité virtuelle, de montres connectées, mais aussi de réalité virtuelle.


La Réalité Virtuelle, le sujet le plus excitant

La session la plus attendue est intitulée La vision de Google pour la VR. C’est en tout cas celle que j’ai mise dans mes favoris. La description de la session tient sur une seule phrase, promettant de couvrir « ce que nous avons construit, ce que nous avons appris, et où nous nous dirigeons ». Google reste vague et veut éviter les spoilers.

cardboard-v2_2x

À l’ouverture de la Google I/O, Google ouvrira le bal avec une énorme keynote où seront annoncées les nouveautés. Les sessions dédiées à la VR ne manquent pas : VR & Cinema, Google devrait évoquer sa stratégie de création de contenus dédiés à la réalité virtuelle.

giphy (6)

Google n’est pas un amateur. L’Américain a récemment lancé Tilt Brush, mais aussi le support de la VR sur YouTube et bien entendu le Google Cardboard. Il s’agit du casque de réalité virtuelle le plus distribué dans le monde, plus de 5 millions d’exemplaires ont trouvé preneurs.

À lire sur FrAndroid : Google Cardboard 2015 : prise en main du casque de réalité virtuelle en carton

Au vu du planning, la réalité virtuelle sera un des sujets chauds de l’événement. L’année dernière, Google avait annoncé un nouveau CardBoard, compatible avec des smartphones plus grands et bien plus résistant que le modèle précédent.

Les rumeurs sur ce sujet ne manquent pas : casque de réalité virtuelle autonome, interface dédiée à la VR, fonds d’investissement et ainsi de suite. C’est le sujet où nous risquons d’être surpris.


Android N, la nouvelle version d’Android

Android N sera là. Ce n’est pas une surprise, Google a déjà déployé plusieurs Developer Preview de cette nouvelle version d’Android. Nous ne connaissons pas encore son nom (Nutella, selon les rumeurs) ni son numéro de version (Android 7.0, d’après les rumeurs également), mais nous avons déjà une idée des fonctionnalités principales. Parmi celles-ci, le multifenêtrage sur smartphone et tablette sera sûrement le plus impressionnant. Pour le moment, vous pouvez installer Android N sur votre Nexus, ou patienter en découvrant les nouveautés attendues sur ce dossier dédié.

À lire sur FrAndroid : Android N : tout ce qu’il faut savoir


Fusion d’Android et de Chrome OS

C’est ce que l’on attend. Tout est parti d’une source sérieuse (le Wall Street Journal, quand même), Chrome OS serait en voie de disparition, absorbé par Android aux alentours de 2017. Il faut dire que l’OS n’est pas très vendeur, l’installation d’applications Android est loin d’être simple et la logithèque ne compte quelques logiciels et applications. Enfin, le « tout cloud » fait peur.

Une des solutions attendues serait donc de fusionner les deux systèmes, surtout que Android sera capable de pouvoir afficher plusieurs fenêtres. Vous connaissez sûrement Remix OS (et Phoenix OS), c’est encore un exemple intéressant de l’intégration d’Android pour un usage PC.

À lire sur FrAndroid : Chrome OS deviendra-t-il compatible avec le Google Play Store ?

L’autre hypothèse est l’arrivée du Google Play Store au sein de Chrome OS (et donc des Chromebooks). Cela reviendrait à apporter une couche importante de l’écosystème Android à Chrome OS, même si il est déjà possible d’installer des apps Android (.APK) sur Chrome à travers le module ARC.


La Chine, autre sujet sensible

La Chine n’aime pas Google, même si le sujet est bien entendu bien plus complexe. Google a décidé de se retirer de Chine pour plusieurs raisons. Google aurait toujours 500 employés sur place, mais l’absence de Google fait défaut à son développement.

Depuis plusieurs mois, les indices d’une présence accrue du géant américain en Chine continentale se multiplient, donnant de plus en plus d’épaisseur à cette idée même si, fidèle à son habitude, l’entreprise ne commente jamais.

Données : TalkingData

Données : TalkingData

L’enjeu est énorme pour Google, Android est le système le plus vendu en Chine, mais seuls 5 % des appareils sont équipés du Google Play (et de tous les outils Google). La plupart des services Google étant bloqués, tout simplement. Nous pouvons donc espérer le retour de Google, et donc du Google Play. Tout est une question de négociations.


Google Hangouts va se renouveler, et l’avenir de Google+ est en jeu

Les deux services de Google ne vont pas bien. D’un côté, Facebook a accéléré son développement, Google a été obligé de modifier sa stratégie autour de Google+, malgré plusieurs refontes. Google a d’ailleurs pris la décision de séparer Google Photos de Google+.

Enfin, Google Hangouts est également en mauvaise position face à WhatsApp, Facebook Messenger, Snapchat, WeChat, Line et toute cette génération de nouvelles messageries instantanées. WhatsApp et Snapchat sont évolués à 16 milliards de dollars (environ 14 milliards d’euros)… Et ce n’est rien comparé à WeChat en Chine, qui est évalué à une somme exorbitante de 83,6 milliards de dollars (environ 79 milliards d’euros).

À lire sur FrAndroid : Google, dépassé, prépare une nouvelle messagerie instantanée intelligente

Il y a environ six mois, le Wall Street Journal a annoncé que Google envisagerait une nouvelle application de messagerie instantanée qui serait sans doute le remplaçant de Hangouts. Cette nouvelle application de messagerie intégrerait des « chatbots » qui répondraient aux questions sur le Web et bien d’autres sources.


Projet Tango, que devient-il ?

Le Projet Tango, nous en parlons depuis au moins 2014. Le projet a évolué, avec une tablette NVIDIA de 7 pouces et un smartphone Lenovo bourrés de capteurs pour enregistrer instantanément des espaces en 3D et suivre le mouvement dans l’espace.

À lire sur FrAndroid : Projet Tango, l’un des projets les plus énigmatiques associés à Google

Les applications autour de ce projet sont nombreuses, Google a commencé les expérimentations dans les musées, par exemple. En plus de nouveaux partenariats, nous attendons évidemment du smartphone qui intégrerait directement la technologie Tango. Sans oublier des démos bluffantes.

À lire sur FrAndroid : Projet Tango : des démos convaincantes de réalité augmentée


La maison connectée, sérieusement Google s’y met quand ?

Google avait annoncé deux produits lors de la Google I/O 2015 : Brillo et Weave. Le premier est un OS très léger basé sur Android pour être embarqué sur tout un tas d’objets connectés, le second est un langage de communication très simple, afin de pouvoir facilement interagir avec ces fameux objets.

À lire sur FrAndroid : Comment Google souhaite transformer l’Internet des Objets en écosystème

Brillo, Weave, Google@Home… les technologies autour de la domotique et de la maison connectée ne manquent pas chez Google. Pourtant, les produits sont toujours absents, malgré de grosses attentes lors du CES 2016.

À lire sur FrAndroid : Brillo et Weave de Google sont enfin sur les rails

Et rien n’a vraiment été annoncé…


Android Wear, il est temps de passer la seconde

Android Wear, l’OS de Google dédié aux montres connectées, a reçu de nombreuses mises à jour depuis sa première version. Mais il s’agit avant tout de corrections et de quelques fonctionnalités cachées, avec Android Wear 1.5 dernièrement.  Les modèles de constructeurs tiers continuent d’arriver, avec dernièrement la montre de Casio.

Nous nous attendons donc à une première mise à jour majeure du système, sans doute Android Wear 2.0, qui pourrait intégrer des fonctionnalités permettant de rendre les montres encore plus autonomes. Imaginez pouvoir vous connecter au réseau cellulaire avec votre montre… ce que propose déjà Tizen chez Samsung.

Gear S

Samsung Gear S


Les surprises d’ATAP

ATAP, c’est l’entité dédiée à l’innovation chez Google. Il existe un certain nombre d’autres projets fous qui continuent d’être développés à l’intérieur du groupe.

Le Projet Ara, par exemple, est un projet de smartphone modulaire. Le téléphone dispose de modules amovibles qui entrent dans un endosquelette, permettant à un utilisateur de modifier divers composants comme le SoC (processeurs), l’écran, le modem, ou toute autre partie. Le Projet Ara a été en développement pendant deux ans et demi, avec plusieurs retards.

À lire sur FrAndroid : Google Ara : le smartphone modulaire démarre enfin !

L’année dernière, nous avions également découvert le Projet Jacquard, du tissu intelligent, les projets Vault et Abacus, mais aussi le Projet Soli. Nous pourrions donc être surpris par les projets présentés cette année.


Sans oublier les Nexus

En réalité, les sujets ne manquent pas pendant cette édition de la Google I/O. Nous n’avons pas évoqué la Google Car, ni les Google Glass avec le Projet Aura ou encore le Projet Fi.

Évidemment, en tant que passionnés d’Android, vous vous attendez tous (en tout cas, vous êtes nombreux) à de nouveaux appareils Android. Il est en effet question de nouveaux smartphones Android.

Des Nexus ou des smartphones aux couleurs de Google ? Aujourd’hui, il est question essentiellement de rumeurs. HTC est justement au coeur de ces rumeurs, ce qui serait une bonne nouvelle pour le groupe taïwanais.

À lire sur FrAndroid : HTC préparerait deux Nexus, les M1 et S1

Les Google M1 et S1 pour la Google I/O ? Disons que cela serait un bonus, au vu de toutes les annonces prévues et attendues.