C’est une nouvelle technologie qui fait parler d’elle depuis quelques mois maintenant. Si l’on a pu constater ses prémices au sein de quelques appareils il y a quelques temps, cette version n’était que les fondations d’un édifice plus important. Grâce aux sorties successives de smartphones phares, lequel d’entre Huawei et Apple propose actuellement le Force Touch le plus prometteur ?

  • Lire également : Meizu prépare lui aussi un smartphone avec Force Touch

Lors de l’IFA, le constructeur chinois Huawei a fait la lumière sur son dernier modèle, le Mate S et a par la même occasion eu l’audace de former tout un effet d’annonce en préparant la foule intriguée à la présentation d’un des tout premiers smartphones à technologie Force Touch. Il faut savoir que depuis plusieurs semaines, cette technologie était encore associée à Apple.

Huawei, l’audacieux

C’est la firme de Cupertino qui présenta la Force Touch en l’introduisant dans son MacBook Pro et son Apple Watch mais il faut être honnête, cette version de la technologie a bien évolué depuis. Se pourrait-il que la Pomme se fasse croquer par Huawei ? Si sur le papier, ce scénario nous faisait véritablement envie, l’affirmer serait mentir.

Le constructeur a réussi un bon coup de communication c’est indéniable mais lors de la présentation officielle du Mate S, l’évidence est finalement apparue. Huawei n’en est encore qu’à la phase développement de cette technologie et ne prévoit l’intégration du Force Touch que sur un modèle 128 Go devant paraître l’année prochaine. Ce qui devait être un événement majeur tourne légèrement à la mascarade.

Les fonctionnalités prévues par le constructeur restent de ce fait sommaires et surtout hypothétiques, les démonstrations étant faites via images ou vidéos. Ainsi, le Force Touch du Mate S permettrait par un appui fort sur l’écran de zoomer sur une zone précise d’une image.

Une autre démonstration un peu plus incongrue présente l’écran comme une potentielle balance, comme le montre cette image clin d’œil à Apple. Mais ce qui se retient surtout et fait tâche lors d’une présentation, c’est que Huawei cherche des développeurs pour exploiter la technologie à venir sur leur écran. Rien est encore véritablement palpable.

Apple, le méthodique

De l’autre côté du ring est apparu cette semaine (hier soir à vrai dire) le dernier flagship de chez Apple, l’iPhone 6S en compagnie du 6S Plus. Le premier disposera également de la technologie Force Touch rebaptisée 3D Touch afin de se démarquer des concurrents. Mais est-elle vraiment différente ?

La Keynote d’Apple a donc mis en lumière le 6S et n’a pas hésité à s’attarder sur leur version du Force…pardon, du 3D Touch. Celle-ci fontionne grâce à un système embarqué capable de mesurer la distance séparant le verre de la zone de rétroéclairage. Ce dispositif, capable de calculer l’écart entre les deux éléments pourra ainsi évaluer l’intensité de la pression exercée par le doigt et donc déterminer quelle action est attendue.

Le 3D Touch permettra notamment d’activer la fonction Quick Actions vous donnant accès à un menu contextuel. par un appui avec pression sur une icône de votre écran d’accueil. Ce menu apparaissant sur l’écran principal donnera accès à des raccourcis et ouvrira directement la fenêtre de rédaction de messages par exemple.

Deux fonctions sont à distinguer : « Peek » et « Pop ». Peek comme son nom peut le laisser penser permet d’accéder à des aperçus d’e-mails en maintenant le doigt appuyé sur une zone définie alors que Pop ouvrira directement le message.

Des explications présentées au public qui ne font pas dans l’enfumage et surtout, aucune déclaration expliquant que cette technologie serait intégrée dans une prochaine version de l’iPhone 6S encore plus chère. Le 3D Touch sera inclus dans l’iPhone 6S dès sa sortie prévue au 25 septembre prochain.

Conclusion

Bien que nous aurions véritablement aimé voir Huawei couper l’herbe sous le pied d’Apple, nous sommes forcés d’admettre que ces derniers ont, au niveau du Force Touch tout du moins, réussi leur coup. Avec une présentation concrète, la mise en application réelle d’une technologie à la commercialisation imminente, l’iPhone 6S ne pouvait que remporter cette manche. Il faudra néanmoins revoir cet affrontement dans quelques semaines, lorsque le Huawei Mate S version 128 Go et Force Touch sera enfin sorti de l’ombre. D’ici là, peut-être que Huawei sera parvenu à dépasser Apple.

>

Comments

comments

No related posts.