Les constructeurs tiers sont très dépendants de Google et de sa bonne volonté lorsqu’il s’agit de développer des smartphones sous Android, ce qui ne plait pas à tout le monde. Aussi, certains n’hésitent pas à préparer des plans de repli pour s’assurer un avenir sans sueurs froides.

Huawei

Récemment, une rumeur laissait entendre que Samsung pourrait envisager d’abandonner Android au profit de Tizen, son système d’exploitation maison, afin de s’émanciper de Google. Mais le géant coréen pourrait ne pas être le seul à envisager une ère “post-Google”.

En effet, selon des « personnes bien informées » citées par The Information, Huawei travaillerait également sur son propre OS. Développé en Scandinavie par d’anciens ingénieurs de chez Nokia, ce projet aurait pour seul but d’assurer à la marque un avenir constant au cas où Google déciderait du jour au lendemain d’arrêter Android ou de serrer trop sévèrement la bride de ses partenaires pour une raison ou pour une autre. L’une d’elles pourrait par exemple concerner les mises à jour, obligeant les constructeurs à restreindre leurs changements par rapport à la version “stock” d’Android pour gagner en efficacité.


Lire également : Quels constructeurs ont été les plus rapides pour déployer Lollipop et Marshmallow ?

Le but reste donc d’avoir une solution de repli en cas de guerre froide avec le géant de la recherche et non de s’en passer immédiatement. Cet OS secrètement développé pourrait donc tout aussi bien ne jamais voir le jour, d’autant plus qu’une nouvelle version d’EMUI s’apprête à faire ses débuts, plus proche que jamais des standards d’Android.

Comments

comments

No related posts.