Si vous avez suivi les péripéties de HTC cette année, vous savez sans doute que tout n’a pas été très rose pour la firme taïwanaise. En effet, de nombreux cadres ont quitté l’entreprise pour diverses raisons à Taïwan mais aussi aux Etats-Unis. Certains d’entre eux – des designers de haut niveau – en auraient profité pour voler des secrets à HTC. 

Tom_Chien_Blog

Thomas Chien

C’est un cas d’un présumé vol de secrets d’affaires, certains analystes s’attendant à ce que l’enquête en cours lancée par les procureurs nuise à la confiance du marché dans HTC. En tout cas, les faits qui sont reprochés sont graves.

Le vice-président du “Design Product” Thomas Chien, un directeur R&D Wu Chien Hung, et un responsable de l’équipe “Design” Justin Huang faisaient partis d’un groupe de 5 employés qui quittaient l’entreprise le 30 août dernier. Pourquoi ce départ ?

Plusieurs médias chinois affirment que HTC aurait pris la main dans le sac, Chien en train de télécharger des données sur la prochaine interface HTC Sense 6.0. Ces données ont été partagées directement à des e-mails externes. Chien et Wu auraient été tous les deux placés en détention à la suite des plaintes de HTC et de la fouille des maisons et des bureaux des suspects.

p01-130901-c2

Chien a été arrêté suite à la décision du bureau de Taipei

Ce n’est pas tout ce qui reproché… HTC reproche à Chien, Wu et Huang d’avoir établi un faux contrat de 252 000 euros (10 millions de TWD) pour la conception du châssis en aluminium du HTC One. En réalité, ce châssis aurait été entièrement conçu en interne, et l’argent aurait été partagé entre les trois suspects.

Le tribunal a jugé que le vice directeur général du département de recherche Chien Chih-lin et le directeur du département Wu Chien-hung devaient être maintenus en garde à vue. Les procureurs ont déclaré que Wu Chien avait prévu d’ouvrir de nouvelles sociétés de conception de téléphones à Taiwan et en Chine. Ils étaient soupçonnés de vouloir coopérer avec les gouvernements locaux en Chine pour créer des entreprises et de transférer les technologies de HTC en Chine, selon l’accusation.

HTC n’a pas commenté cette affaire, néanmoins la firme a rappelé que ses employés devaient respecter un code de conduite basé sur l’intégrité, l’éthique et le respect de la confidentialité de ses informations.

En tout cas, cette affaire nous révèle que HTC travaille sur une nouvelle interface Sense 6.0. Affaire à suivre.

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Le modèle chinois du HTC One est officialisé : Double SIM ,& Micro SD
  2. Samsung aurait payé des étudiants pour dénigrer la marque HTC