Ça y est, Honor vient d’annoncer son tout dernier smartphone, le V8. Un modèle aux caractéristiques haut de gamme, au prix relativement contenu, et propre à marcher sur les plates-bandes du dernier-né de sa maison mère, le Huawei P9 – et son comparse, le Huawei P9 Plus. Faut-il le préférer à ce smartphone, tout juste disponible chez les revendeurs, ou même au P9 Plus, et patienter jusqu’à sa sortie en Europe ? Éléments de réponse dans ce comparatif.

honor-v8-huawei-p9


Écran et design : deux approches différentes, mais un style similaire

C’est certainement la principale différence entre les deux smartphones. Le P9 se distingue par un format relativement compact, du moins si on le compare au V8. Doté d’un boîtier en métal fin, de 7 mm pour le P9, et de 7,75 mm pour le V8, on retrouve un capteur d’empreintes dorsal, une vitre 2,5D et un fini très soigné. En revanche, côté écran, les choses changent : il faut accepter de quitter les 5,2 pouces du P9 et son poids de 144 grammes pour un écran de 5,7 pouces et un téléphone de 170 grammes.

honor-v8-2

Ceci au profit d’un élément simple : contrairement à l’intégralité des smartphones de Huawei et Honor, ce V8 est doté d’un écran QHD, soit d’une définition de 2560 x 1440 pixels – seulement pour sa version la plus onéreuse, embarquant du NFC, 4 Go de RAM et 64 Go de stockage. En version 32 Go, il embarque un écran Full HD 1080p, ce qui lui fait perdre ses 515 ppp de résolution pour un 386 ppp, inférieur aux 423 ppp du Huawei P9. En somme, mieux vaut ne pas se tromper de version à l’achat.

honor-v8

Quid du P9 Plus ? Un peu plus grand que le P9 standard, il dispose d’un écran de 5,5 pouces, mais délaisse le LCD pour de l’AMOLED. Lui aussi affiche 1080 x 1920 pixels, soit une résolution de 401 ppp. Il est à mi-chemin entre le P9 et le V8, donc.


Performances : deux versions d’un même Kirin

Chez le P9, on retrouve un Kirin 955, version légèrement boostée du Kirin 950 inclus au Huawei Mate 8 datant du tout début d’année. Le V8, lui, mise sur ce même Kirin 950 qui a fait ses preuves, d’autant qu’il l’associe à 4 Go de RAM, quand dans sa version 32 Go, le Huawei P9 se contente de 3 Go de mémoire vive. Ne vous attendez pas à des différences majeures, mais dans la mesure où le Kirin 950 s’était montré particulièrement efficace, notamment dans le domaine du jeu, on ne peut qu’espérer une très bonne expérience, sur un smartphone encore plus grand. C’est toutefois du P9 Plus que se rapprochera le plus le V8, puisque ce dernier est doté de 4 Go de RAM, toujours avec un Kirin 950.

Ce n’est plus tout à fait une question de performances, mais force est de constater la parenté des trois smartphones. Les P9 comme le V8 sont dotés d’un capteur d’empreintes dorsal, d’un port USB Type-C et tournent sous Android 6.0.1 Marshmallow combiné à Emotion UI 4.1. Des jumeaux, en somme.


Le double-capteur photo devient classique

Capture d’écran 2016-05-10 à 19.49.22

La gémellité est poussée chez les Huawei P9 et Honor V8 jusqu’au domaine de la photographie. Alors que le P9 et le P9 Plus arborent une relativement obscure certification Leica, le V8 fait l’impasse sur cette mention, tout en embarquant le même double capteur dorsal de 12 mégapixels, avec une ouverture f/2.2 et un flash double-ton. Les détails manquent encore à l’appel, mais il semblerait bien qu’avec son autofocus mêlant laser et détection de phase, il soit semblable à celui des P9 et P9 Plus. Et donc très convaincant.


Autonomie

La question qui fâche. Pas particulièrement brillant en la matière, avec sa combinaison de batterie de 3000 mAh et d’écran Full HD, le P9 laisse à ses concurrents le loisir de faire mieux. On peut espérer, chez le P9 Plus, de meilleures performances en la matière, puisqu’il emporte non seulement une plus grosse batterie (3400 mAh), mais aussi une dalle Super AMOLED, probablement plus économe en énergie.

Quid du Honor V8 ? Équipé d’une batterie de 3500 mAh, il est le mieux pourvu du trio, ce qui devrait l’aider à assurer de bonnes performances, du moins dans sa version Full HD. On restera plus circonspect concernant la mouture du smartphone à écran QHD, à la dalle plus gourmande en énergie.


Conclusion

Quel que soit le point examiné, le Honor V8 se présente comme le pendant abordable des Huawei P9 et P9 Plus, dont il reprend de nombreux éléments. Similaire en termes de design, il s’en éloigne par son format, plus grand et moins accessible, mais aussi par l’absence d’une certification Leica dont le contenu reste finalement assez brumeux. Pour le reste, il affiche des caractéristiques très cohérentes, plus ou moins équivalentes à celles du Huawei P9 Plus (4 Go de RAM, grand écran), si ce n’est que sa dalle n’est pas AMOLED.

Mais sa version la plus intéressante, dotée d’un écran QHD, reste sans équivalent dans la gamme de Huawei. Un point d’autant plus intéressant que l’on peut espérer une sortie du V8 sous la barre des 550 à 600 euros (il coûte moins de 400 euros hors frais d’import), quand le P9 Plus est censé sortir à environ 699 euros. Un argument ne manquera pas de peser dans la balance, s’il finit par sortir en Europe.

V8

Honor V8