Koushik Dutta, le monsieur à la tête de ClockworkMod, qui développe notamment des recovery custom et des applications Android (DeskSMS, Helium, ClockworkMod Tether, Telnet, etc.), s’est vu retiré son application ROM Manager du Google Play, alors même que le délai de préavis de Google n’était pas encore arrivé à son terme.

android rom manager google play store supprimée retirée pulled expulsed

Alors qu’elle était en concurrence avec d’autres applications similaires présentes sur le Google Play, ROM Manager est un outil qui permettait de faciliter grandement l’installation de ROM Custom, de Recovery et bien d’autres choses liées à la bidouille. Il y a quatre semaines, Google aurait envoyé un email à Koushik Dutta en lui expliquant que les achats in-app (via PayPal) ne respectaient pas les consignes de Google en lui donnant six semaines pour rectifier le tir. Mais voilà, Google n’aurait pas respecté ce préavis en cédant à la quatrième semaine de préavis selon son développeur Koushik qui en parle directement sur son profil Google+.

À en juger la réaction de la firme californienne, ClockworkMod (Koushik Dutta) aurait outrepassé les règles du Play Store en matière d’achats in-app. Dès lors qu’une application intègre des paiements in-app, une partie de la somme d’environ 30% est reversée à Google. Bien qu’il existait déjà bien avant l’implémentation des achats in-app sur le Play Store, le principal souci est que le système d’achats in-app (via PayPal) que proposait ClockworkMod dans son application pas conforme aux règles établies sur l’App Store de Google. Du coup, le constat est que Google était dans l’incapacité de prélever ses 30% réglementaires.

Sachant qu’un grand nombre d’utilisateurs avaient fait l’acquisition d’une licence annuelle qui comprenait des fonctionnalités supplémentaires indisponibles dans la version gratuite, on est en droit de se demander ce qu’il adviendra d’eux. Évidemment, rien n’interdit à ClockworkMod de proposer son application sur son site officiel et sur d’autres plateformes d’applications alternatives qui acceptent ce système. Si l’éditeur souhaite remettre son application sur le Google Play, il faudra alors qu’il se plie aux règles de Google. Dans le cas contraire, on pourra définitivement dire adieu à la présence de ROM Manager sur le Play Store.

Comments

comments

No related posts.