Un nouvel acteur va faire son entrée sur le marché du covoiturage : Google. L’entreprise va proposer à tous les Franciscanais de devenir des chauffeurs grâce à son application de navigation communautaire.

waze-une

Un service de covoiturage made in Google

Depuis mai dernier les employés de certaines entreprises de San Francisco peuvent utiliser Waze pour effectuer leurs trajets quotidiens ensemble. En effet, l’application rachetée par Google en 2013 détecte quand des collègues se dirigent vers la même direction et leur propose alors d’y aller en covoiturage. Le service devrait s’ouvrir à toute la région de San Francisco pour cet automne.

Google ne compte pas concurrencer les applications de VTC comme Uber ou Lyft mais veut simplement proposer un service de covoiturage. Les conducteurs pourront se déclarer en tant que chauffeur sur Waze afin de prendre des passagers avec eux.

Pour l’instant les chauffeurs sont limités à deux trajets par jour, correspondant à l’aller et le retour du travail. De plus, les passagers ne paient en moyenne que 0,54 cents par mile parcouru, c’est-à-dire bien moins que les tarifs pratiqués par les VTC, et ce afin de ne pas inciter les chauffeurs des autres applications de proposer leurs services sur Waze.

Google ne prend d’ailleurs aucune commission sur les courses, puisqu’il estime que les profits générés ne doivent servir qu’à alléger la facture d’essence de ses utilisateurs.

Google serait-il en passe de devenir le prochain concurrent de Uber ?

Au début du mois, on apprenait que Uber cherchait à tracer ses propres cartes afin de s’affranchir de Google Maps. Lundi, David Drummond – vice-président senior du développement de l’entreprise chez Alphabet – quittait le conseil d’administration de Uber. Les deux entreprises ne semblent plus autant alliées qu’en 2013, lorsque Google investissait 258 millions de dollars dans Uber.

Le géant américain était le premier à travailler sur une voiture sans conducteur en 2009. Le projet Google Car a maintenant parcouru 1,8 million de miles depuis ses débuts. Uber a quant à lui racheté Ottomotto LLC il y a quelques semaines. Il s’agit d’une start-up travaillant sur des camions qui se conduisent seuls. Uber compte d’ailleurs proposer aux habitants de Pittsburgh d’utiliser des taxis sans conducteurs dès ce mois-ci.

Waze fait déjà de même depuis un an en Israël, où il est maintenant possible de partager une voiture sans conducteur un peu partout dans le pays, et ce à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit.

À lire sur FrAndroid : La Google Car prête à concurrencer Uber en 2016 ?

 

Comments

comments

No related posts.