Pour ses serveurs, Google délaisserait Intel au profit de Qualcomm. C’est Bloomberg qui a récupéré l’information, auprès de sources de confiance, qui devrait être dévoilée officiellement la semaine prochaine. De quoi mettre à mal l’hégémonie d’Intel sur le marché des serveurs.

Qualcomm ARMv8

La puce Qualcomm à destination des serveurs

Google est sûrement l’une des entreprises disposant du plus grand parc de serveur au monde. Même si Google ne précise pas les chiffres et les caractéristiques techniques de ses serveurs, on se doute qu’ils tournent tous, ou presque, avec un processeur Intel. En effet, le géant de Santa Clara domine largement le marché du serveur avec une part de marché qui atteint… 99 % contre 80 % sur le marché du PC classique. Son grand rival d’antan, AMD, a totalement perdu la bataille des serveurs, mais un troisième acteur très connu dans le monde du mobile pourrait bien faire sa grande apparition cette année.

 

24 cœurs ARM pour Google

Selon les sources du site Bloomberg, Qualcomm aurait signé un contrat avec Google afin de livrer au géant de Mountain View des processeurs Snapdragon à destination des serveurs. Il pourrait alors s’agir de la puce annoncée en octobre dernier par Qualcomm, intégrant 24 cœurs ARMv8 gravés en 16 nm et disponibles en socket pour les intégrer sur les cartes mères. En signant un accord avec Google, Qualcomm s’assure un marché très important et pourrait bien faire de l’œil à d’autres entreprises qui raffolent des serveurs comme Microsoft ou Apple. Google achèterait chaque trimestre 300 000 processeurs pour ses serveurs, ce qui représenterait actuellement 5 % de la totalité des serveurs du monde.

 

Qualcomm vs Intel

Pour le moment, le marché des serveurs non x86 RISC (comme les puces ARM) représentent environ 20 % en valeur contre 80 % pour les puces x86. L’arrivée de Qualcomm chez Google pourrait donc faire bouger les choses, et remettre en cause la position ultra dominante d’Intel sur ce marché. Les puces ARM sont moins puissantes que les processeurs d’Intel mais bénéficient d’une consommation largement inférieure, ce que recherchent désormais principalement les donneurs d’ordre, notamment pour le cloud. Intel qui est malmené sur le marché des puces mobiles, notamment par Qualcomm, risque bien de se faire chahuter également par le géant de San Diego sur le marché des serveurs.

Retrouver les produits Google

Retrouver les produits Qualcomm

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Intel débauche le co-président de la branche mobile de Qualcomm
  2. Google pourrait fabriquer ses propres processeurs pour datacenters
  3. Serveurs ARM : 170 % de croissance annuelle pendant les 4 prochaines années ?
  4. Intel aurait racheté Basis pour plus de 100 millions de dollars
  5. Intel a finalisé le développement du noyau pour Android KitKat 4.4 64-bit