Après les smartphones, tablettes… Android va bientôt être utilisé dans les voitures. Une nouvelle alliance avec des constructeurs majeurs vient en effet d’être annoncée et ses membres lanceront les premiers modèles dès la fin 2014 !

Open Automotive Alliance

Android a fait ses premiers pas sur smartphones, mais la liste des terminaux supportés n’a cessé de s’accroître au fil du temps. On a ainsi vu les tablettes et télévisions du côté de Google, mais c’était sans compter sur les différents partenaires (officiels ou non) qui l’ont utilisé dans des cadres souvent inattendus : machines à laver, réfrigérateurs…

Google avait structuré Android autour de l’Open Handset Alliance (abrégée en OHA) qui regroupe les acteurs de la téléphonie : les opérateurs, les fabricants de terminaux, de semi-conducteurs, d’applications… Lors de la Google I/O 2011, une deuxième alliance avait été présentée : l’Android Alliance qui avait pour objectif de garantir aux consommateurs un suivi des terminaux pendant un an et demi au minimum. Hélas, trois ans et demi plus tard, l’Android Alliance n’a jamais vraiment fait parler d’elle.

Aujourd’hui, le futur d’Android chez Google se dirige vers les Google Glass, mais ce n’est pas tout. En effet, Google, NVIDIA, Audi, General Motors, Honda et Hyundai ont annoncé ce matin la création d’une nouvelle alliance autour des voitures : l’Open Automotive Alliance (abrégée OAA). Avec plus d’un milliard de voitures en circulation, ce marché juteux n’en est qu’à ses débuts concernant les nouvelles technologies. Les ambitions de l’alliance sont grandes : rendre les voitures plus sûres, la technologie plus transparente et plus intuitive.

Android sera utilisé comme un pilier avec ses avantages indéniables : son ouverture, sa plateforme commune et une communauté gigantesque de développeurs prêts à offrir de nouvelles expériences aux conducteurs et aux passagers. Sur le site officiel de l’OAA, on apprend que des fonctionnalités spécifiques vont être prochainement ajoutées à Android, sans toutefois préciser lesquelles. L’intégration devrait être rapide, dans la mesure où les premières voitures connectées sur Android seront en circulation d’ici à la fin de l’année.

Une annonce surprenante, mais qui fait sens après les longs mois de travail sur la Google Car. Nous n’avons pas fini d’entendre parler des voitures connectées !

Comments

comments

No related posts.