Tout succès fulgurant est généralement synonyme de polémiques, plagiat et jalousies. Remporter 50 000 dollars par jour grâce aux revenus publicitaires d’un jeu dont les graphismes laissent à désirer donne des idées. Lui même considéré comme un plagiat par de nombreux internautes, Flappy Bird a vu de nombreux clones voir le jour sur Google Play et l’App Store. Google et Apple ont décidé de contre-attaquer.

Flappy Bird, l’original..

Il n’aura fallu que quelques jours, voire quelques heures, pour que de nombreux concepteurs de jeux mobiles tentent de capitaliser sur la disparition précoce de Flappy Bird, jeu phénomène de ce début d’année 2014 qui s’était installé en tête des catalogues d’applications. On vous proposait il y a quelques jours différentes alternatives pour tous les nostalgiques de Flappy Bird. Parmi celles-ci, il y avait de nombreux jeux qui copiaient Flappy Bird.

Google et Apple demandent aux développeurs de « clones » de Flappy Bird de les modifier !

Pour s’en rendre compte, il suffisait de taper Flappy dans la barre de recherche pour tomber sur Flappy Wings, Flappy Bee, Flappy Plane, Flappy Flyer et bien d’autres. Infestés par ces clones, Google et Apple ont décidé de réagir en refusant les jeux comportant « Flappy » ou en retirant les applications présentant ce terme. « Nous estimons que le nom de votre application tente de capitaliser sur une application populaire » : voici le message qu’ont reçu plusieurs développeurs par Apple.

… et l’un de ses nombreux clones.

Google quant à lui demandait de ne pas « utiliser de mots-clé trompeurs, non pertinents ou excessifs dans les descriptions, métadonnées et titres des applications ». C’est ce qu’a reçu Ken Carpenter, créateur de Flappy Dragon et qui le proclamait meilleur jeu « flappy » depuis la disparition de Flappy Birds. Non seulement il a du supprimer cette description mais il a également du modifier le titre, titre devenu Derpy Dragon, pour être de nouveau disponible au téléchargement.

Le temps de réaction de Google et d’Apple relèvent malgré tout du mystère. Un tel délais a déjà permis à différents clones de truster les premières places. Les deux géants n’ont pas encore souhaité communiquer sur ceci. Refuser ou demander de modifier les jeux comportant « Flappy » suffira t-il à stopper cette prolifération de clones, rien n’est moins sur. Notons que ces dispositions coïncident avec l’annonce du retour de Flappy Bird. Pensez-vous que cela ait un rapport ? Comprenez-vous la décision de Goole et d’Apple ?

Via

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Le terme « Flappy » n’est plus bienvenu sur les marchés d’application s
  2. Brevets : Apple et Microsoft attaquent Google et les constructeurs Android
  3. Les relations entre Google et Apple se seraient apaisées
  4. Bourse : Google est plus gros qu’Apple
  5. Google se rapproche d’Apple en bourse