Selon les informations du très sérieux site américain Bloomberg, la FTC serait sur le point de lancer une enquête pour abus de position dominante de la part de Google aux États-Unis. La FTC suspecte ainsi Google de mettre en avant ses propres services au sein d’Android, lésant ainsi des services et des entreprises concurrentes.

google nouveau logo  2

Selon les informations de Bloomberg, l’enquête de la FTC n’en est qu’aux premiers stades et elle pourrait tout aussi bien ne pas aboutir. La Federal Trade Commission reprocherait ainsi à Google d’abuser de sa position dominante dans le monde des smartphones et tablettes Android.

Les autorités américaines auraient ainsi commencé à rencontrer des entreprises américaines qui se plaindraient des restrictions que Google leur impose sur Android. Les services de Google (Google Maps, Seach ou YouTube par exemple), seraient ainsi systématiquement mis en avant sur des appareils certifiés par Google, empêchant des entreprises technologiques proposant des services concurrents d’être présentes sur les téléphones.

Savoir si oui ou non Android domine le marché mobile américain

Google pratiquerait ainsi le « bundling », une pratique consistant à fournir des services préinstallés dans un autre service ou produit, qui viole les lois antitrusts américaines. Plus précisément, cette pratique est interdite dans le cas où une « société domine le marché avec un produit dont les consommateurs ont besoin et qu’elle les force à dépenser de l’argent pour accéder à un produit ou un service supplémentaire », rapporte Bloomberg. Si les consommateurs peuvent éviter des produits « bundlés » chez un autre constructeur, alors il n’y aurait aucun viol de la loi antitrust.

La FTC devra alors trancher pour savoir si oui ou non Android domine le marché du mobile américain et que le consommateur ne peut pas trouver de services similaires dans les OS concurrents. Une question qui n’est pas si évidente quand on sait qu’Android était présent sur 59,3 % des smartphones nord-américains au deuxième trimestre de cette année, contre 38 % pour iOS et 2,35 % pour Windows Phone.

repartition os mobile 2nd trimestre 2015 USA

Source : Bloomberg

2015 aura été une année chargée pour Google concernant les suspicions d’abus de position dominante. Le géant de Mountain View a été récemment condamné en Russie pour des faits similaires et doit déjà répondre à ces questions en Europe, mais dans le domaine de la recherche.

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Android se retrouve au coeur d’une plainte pour “abus de position dominant e”
  2. Motorola abuserait de sa position dominante selon la Commission européenne
  3. Google dans le collimateur de la CNIL et des autorités européennes
  4. Google Play Services 4.2 : l’arrivée de Google Cast et une meilleure API po ur Drive
  5. Google+ Location va remplacer Google Latitude