L’acquisition de Boston Dynamics par Toyota, et son intégration à sa section de recherche sur la robotique, ne nécessiterait plus qu’une déclaration officielle.

Boston Dynamics

C’était dans l’air. Depuis le mois de mars, on a vu paraître des rumeurs concernant l’avenir de Boston Dynamics et de ses robots. Un avenir qui devait se faire sans Google, puisque Bloomberg expliquait que la nouvelle holding Alphabet Inc, sous l’impulsion de sa directrice financière, voulait rationaliser les investissements de la firme et que l’entreprise ne voyait pas de modèle commercial se profiler avant de trop nombreuses années.

Un problème de taille qui implique la vente de Boston Dynamics. Et parmi les intéressés, Amazon et Toyota avaient déjà pointé le bout de leur nez. C’est finalement le dernier qui emporterait la mise, d’après les informations de Tech Insider, et devrait donc intégrer la firme à sa nouvelle section de recherche travaillant sur l’intelligence artificielle et la robotique.

Pour le moment, il n’y a pas encore eu d’annonce officielle, et il faut se contenter de ce que rapportent les médias américains. Quant au montant de ce rachat, il est également inconnu, même si les médias évoquent un « rachat amical ». Il faut savoir que le cofondateur de la section robotique de Google, James Kuffner, a intégré l’institut de recherche de Toyota en janvier dernier.