General Motors annonce un investissement de 500 millions de dollars dans la jeune entreprise Lyft, concurrente d’Uber. Un partenariat qui montre que le marché des VTC et/ou du covoiturage est encore loin d’être sous le contrôle d’Uber.

lyft-convenience-illo-1200x627

Et si Uber devait s’attendre à une année très concurrentielle ? Dès les premiers jours de l’année 2016, Lyft, son principal concurrent aux Etats-Unis, fait les gros titres de l’actualité économique puisqu’on apprend aujourd’hui que General Motors (GM) va investir à hauteur de 500 millions de dollars dans l’entreprise. Les deux protagonistes ont officialisé l’affaire par le biais d’un communiqué de presse. John Zimmer, le président et co-fondateur de Lyft, a ainsi déclaré : « En travaillant avec GM, Lyft va continuer à développer de nouvelles expériences de transport qui apportent un changement positif dans nos vies quotidiennes. Ensemble, nous allons bâtir un avenir meilleur en redéfinissant la notion de possession d’une voiture traditionnelle ».

Même si, de l’hexagone où Lyft n’est pas implanté, on a un peu de mal à visualiser de quoi il retourne, les deux firmes indiquent que ce « partenariat » va améliorer l’expérience des clients GM et clients Lyft. Ils vont ainsi travailler au développement conjoint d’un réseau de « véhicules autonomes à la demande » pour mettre à profit « la connaissance approfondie de GM dans le domaine des véhicules autonomes et les capacités de Lyft en fournissant un large choix de services de partage d’un trajet ».

Les entreprises vont également lancer des « Location Hub ». General Motors va devenir le fournisseur privilégié de véhicules d’usage à court terme pour les chauffeurs Lyft avec des centres de location dans différentes villes des États-Unis. Les chauffeurs Lyft et les clients auront aussi accès à un plus large portefeuille de voitures et aux services OnStar. « Cela va créer une expérience de covoiturage plus riche pour le conducteur et le passager » peut-on lire. GM et Lyft vont enfin fournir à leurs clients des « services de mobilité et des expériences personnalisés par le biais de leurs canaux respectifs ».

Avec cet investissement, la valeur de Lyft va passer à 5,5 milliards de dollars, tout de même bien loin des 62,5 milliards de dollars que vaut désormais Uber. On se souvient d’ailleurs qu’Uber avait accusé Lyft d’espionnage industriel il y a quelques mois.

Comments

comments

No related posts.