Comme le Galaxy S5, les Samsung Galaxy S7 et S7 Edge seront disponibles en plusieurs variantes en fonction des régions. D’un côté, pour les États-Unis par exemple, l’architecture Qualcomm Snadragon 820, de l’autre, pour le marché européen et une partie du marché asiatique, le Samsung Exynos 8890. Doit-on attendre des différences entre ceux architectures ? Voici ce que l’on sait aujourd’hui.

Samsung-Qualcomm-Galaxy-S7

Le Samsung Exynos 8890 (SM-G930W8) et le Qualcomm Snapdragon 820 (SM-G930A) sont des solutions que l’on connaît déjà, les deux ont été présentées en 2015 et présentent de nombreuses caractéristiques communes. Regardons ça de plus près.

Fabricant Qualcomm Samsung
Modèle Snapdragon 820 Exynos 8890
CPU 2 x Qualcomm Kryo @ 2,1 GHz 4 x Samsung Exynos M1 @ 2,3 GHz
CPU 2 x Qualcomm Kryo @ 1,6 GHz 4 x ARM Cortex-A53 @ 1,6 GHz
GPU Qualcomm Adreno 530 ARM Mali-T880 MP12
Modem Qualcomm Snapdraon X12 Samsung Shanon
Gravure 14nm 14nm

 

Mise à jour : Finalement, nous avons eu confirmation que nous aurons le droit à la version Samsung Exynos 8890 en Europpe, et non le Snapdragon 820 comme nous le pensions.

 

Qualcomm Snapdragon 820, pour les États-Unis

Le Qualcomm Snapdragon 820 est une puce quadruple-coeur dotée de quatre cœurs Kryo cadencés à 2,15 GHz et 1,6 GHz, ce sont des CPU maison. Nous connaissions déjà ces solutions maison de CPU. Néanmoins, ce sont des cœurs Kryo en 64 bits qui remplacent les cœurs Krait 32 bits que l’on trouvait déjà depuis des années chez Qualcomm. L’année dernière, Qualcomm avait été forcé de repartir sur des solutions de ARM.

En effet, l’arrivée d’Apple sur le marché des SoC 64 bits avec la puce A7 en 2013 a pris de court toute l’industrie, y compris Qualcomm, qui a dû passer par les cœurs d’ARM pour le Snapdragon 810, ce qui s’est soldé par l’échec que l’on connaît. Tous les yeux sont donc maintenant tournés vers ces cœurs Kryo, censés effacer les mauvaises performances du Snapdragon 810 une fois intégrés dans des produits finis.

Le choix d’une puce quadruple-coeur est quelque peu étrange, à une époque où la majorité de l’industrie mobile se tourne vers des processeurs octo-cœur afin d’obtenir une meilleure performance énergétique selon les tâches.

Du côté du GPU, c’est l’Adreno 530 qui est à la barre, assistée par une bande passante qui est plus élevée grâce à l’utilisation de la LPDDR4. Le DSP (la puce responsable du traitement des flux en provenance des différents capteurs) a également été revu, puisqu’il s’agit désormais de l’Hexagon 680 qui permet des gains d’autonomie et des capacités en photo supplémentaires par l’intermédiaire de l’ISP Spectra.

Pour la partie modem, le Snapdragon 820 intégrera le Snapdraon X12, un modem 4G de catégorie 12/13 supportant des débits théoriques de 600 Mbps dans le sens descendant et de 150 Mbps dans le sens montant. Enfin, notons la présence de la technologie LTE-U, tout comme le Wi-Fi 802.11ac MU-MIMO, le Wi-Fi 802.11ad et l’agrégation automatique entre Wi-Fi et 4G.

Ce qui peut également expliquer le retour d’une solution Snapdragon sur la gamme Galaxy Sx, c’est le partenariat entre Samsung et Qualcomm, le géant américain a choisi le procédé 14LPP de Samsung pour son S820, ce qui signifie 14 nm Low Power Plus pour la gravure. Pour rappel, le 14LPP succède au 14LPE utilisé par l’Exynos 7420 avec un gain de performance de l’ordre de 10 %.

Qualcomm Snapdragon 820 : notre test de performances, en attendant sa sortie

 

Samsung Exynos 8890, pour l’Europe et une partie de l’Asie

Contrairement au Snapdragon 820, l’Exynos 8890 est un octo-coeur avec intègre quatre cœurs maison Samsung Exynos M1 cadencés à 2,3 GHz ainsi que quatre cœurs ARM Cortex-A53 cadencés à 1,6 GHz pour les tâches les moins gourmandes. L’ensemble fonctionne grâce à l’architecture big.LITTLE d’ARM en mode HMP (Heterogeneous multi-processing) qui permet d’utiliser chaque cœur indépendamment des autres. Pour relier les deux clusters de quatre cœurs entre eux, Samsung a développé son propre système d’interconnexion : SCI pour Samsung Coherent Interconnect, reprenant le principe du système CCI d’ARM.

Pour le GPU, c’est le Mali-T880 MP12 d’ARM qui est de la partie, avec 12 unités de calcul. À titre de comparaison, le Kirin 950 de HiSilicon du Huawei Mate 8 utilise lui aussi un Mali-T880 mais avec seulement 4 unités de calcul alors que le Mali-T760 de l’Exynos 7420 en intègre 8. Grâce à une nouvelle architecture – 50 % d’unités arithmétiques et logiques (ALU) supplémentaires -, on peut s’attendre, à fréquence égale, à un gain de 2,25x en termes de performances graphiques. Samsung annonce d’ailleurs le support des écrans 4K / UHD.

Comme chez Qualcomm, Samsung a également soigné la partie modem, directement intégrée dans le SoC. Ce nouveau modem, baptisé Shanon, supporte la 4G de catégorie 12 dans le sens descendant et 13 dans le sens montant pour des débits respectifs de 600 et 150 Mbps. C’est la même technologie utilisée par Qualcomm pour son modem Snapdragon X12 intégré dans le Snapdragon 820.

Enfin, comme pour le Snapdragon 820, c’est le process 14LPP (Low Power Plus) qui est utilisé en lieu et place du 14LPE (Low Power Early) de l’Exynos 7420.

Samsung dévoile l’Exynos 8890 avec des cœurs maison et un modem 4G à 600 Mbps

 

Quelles différences de performances attendues ?

Comme nous pouvons le voir, les différences ne sont pas très importantes, théoriquement du moins, entre les deux solutions. Il y a cependant des inconnues à ce jour : comment les Galaxy S7 et Galaxy S7 Edge en quadruple-cœur ou octo-cœur vont-ils se comporter ? Enfin, il y a également des GPU différents qui pourraient avoir des conséquences sur les performances graphiques.

En effet, le GPU (la puce graphique) est l’élément le plus important pour mesurer la puissance graphique d’une puce. Le Snapdragon 820 intègre un Adreno 530 développé par Qualcomm alors que l’Exynos 8890 est doté d’un Mali-T880 MP12 développé par ARM. Si l’on en croit les résultats sous le benchmark graphique GFXBench, les deux SoC seraient au coude à coude. Anandtech a en effet mesuré 30 images par seconde sur la scène Manhattan en OpenGL ES 3.1, 45 FPS sur la même scène en OpenGL ES 3.0 et enfin 90 FPS sur T-Rex en OpenGL ES 2.0. Les tests ont été réalisés sur un large et épais smartphone de développement intégrant un Snapdragon 820.

Manhattan ES 3.1

  • Exynos 8890 : 32
  • Snapdragon 820 : 30

Manhattan ES 3.0

  • Exynos 8890 : 47
  • Snapdragon 820 : 45

Il s’agit de résultats théoriques sur des plateformes différentes, ce qui ne signifie pas que les Galaxy auront des résultats similaires. Ce que l’on observe, ce sont des meilleurs résultats en « Multicore » pour la solution Exynos, ce qui semble logique. Il faudra, de ce côté, comparer l’autonomie respective des deux versions, c’est là où la différence de cœurs pourrait se faire ressentir.

Qualcomm vs Samsung : les performances des Snapdragon 820 et Exynos 8890 face à face

Retrouver les produits Qualcomm

Retrouver les produits Samsung

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Samsung Galaxy S7 : Exynos 8890 et 4 Go de mémoire vive ?
  2. Samsung dévoile l’Exynos 8890 avec des cœurs maison et un modem 4G à 600 Mbps
  3. L’Exynos 8890 déjà prêt pour la production de masse ?
  4. Samsung Galaxy S7 : les performances du Snapdragon 820 se dévoilent sous AnTu Tu
  5. Qualcomm : le Snapdragon 820 aperçu sous AnTuTu face au Snapdragon 810