Présentera, présentera pas ? C’est la grande question du Mobile World Congress qui s’ouvrira dans trois semaines, à Barcelone. Samsung y tiendra son prochain Unpacked Event, une série d’événements généralement dédiés à la gamme Galaxy. Doit-on envisager une officialisation du Galaxy S5 dans le cadre du salon catalan ?

Unpacked Event

La place réservée au doute se réduit à la manière d’une peau de chagrin à mesure que les indices se succèdent. Et le dernier en date n’est pas des moindres, puisque Samsung a commencé à envoyer des bristols pour son prochain événement, un Unpacked Event. Ce titre, que l’on retrouve chez le Coréen depuis 2010, a chaque fois été utilisé pour la présentation d’un nouveau smartphone Galaxy pour son épisode 1, et d’un Galaxy Note pour son épisode 2… Que dites-vous, au juste ? Il pourrait fort s’agir du Galaxy S5, celui-là même qui devrait prendre la suite du Galaxy S4 et même du S3, encore bien vendu pour un smartphone datant de 2012. La tenue d’un événement “live” à New York afin de retransmettre la conférence aux journalistes américains n’ayant pas fait le déplacement jusqu’à la vieille Europe viennent quoi qu’il en soit confirmer l’importance de l’Unpacked Event 2014.

Le Galaxy S5, attendu au printemps, comme tous les ans chez Samsung, ne cesse de faire enfler la rumeur. En fin d’année 2013, un brevet relatif à un scanner rétinien venait corroborer l’hypothèse d’un smartphone focalisé sur la biométrique, même si à l’heure actuelle, les fantasmes ont été revus à la baisse. L’intégration d’une telle technologie à un terminal mobile restant encore problématique, on pense plutôt à un lecteur d’empreintes digitales, un peu plus courant depuis quelques mois, que ce soit chez HTC ou Apple. Pour le reste des caractéristiques, entre 2K et Full HD pour un écran toujours AMOLED, les cœurs balancent, et on ignore encore si Samsung choisira le tout dernier processeur de Qualcomm ou lui préfèrera le Snapdragon 800 datant de 2013.

L’enjeu pour Samsung, dont les profits se sont érodés, malgré des résultats toujours record, en fin d’année 2014, c’est avant tout de repartir à la conquête des marges. Son Galaxy S annuel, en tant que fer de lance de la marque, lui coûte certes des fortunes en marketing, mais lui permet de tirer vers le haut tant ses bénéfices que son image de marque. À l’heure où la poussée chinoise, portée par Huawei ou plus récemment Lenovo, se fait sentir dans les chiffres mondiaux, asseoir sa place de leader incontesté reste une priorité s’appuyant inévitablement sur les Galaxy. Episodes 1 et 2.

Comments

comments

No related posts.