La hotte de Free Mobile est partie pour contenir nombre de surprises, à en croire sa maison mère, Iliad. Après la mise en service de ses offres 4G, le quatrième opérateur hexagonal pourrait fort revenir sur le marché avec non un abonnement sans engagement, mais une offre subventionnant un mobile. Est-ce contradictoire avec la philosophie originelle de l’opérateur ?

Free Mobile

Free Mobile propose désormais de la 4G grâce à ses 700 antennes actives sur le territoire hexagonal, ce qui semble bien peu en comparaison du nombre d’antennes nécessaires pour assurer une couverture globale du pays, mais pourrait cacher un autre lapin dans son chapeau. On se rappelle encore l’opération menée il y a quelques mois sur le site Vente-privée.com, où Free avait fourni en exclusivité aux internautes un forfait assorti d’une subvention mobile… et d’un engagement de 24 mois. L’opération événementielle avait été entourée d’une polémique attendue, puisque Xavier Niel usait là des ressorts des opérateurs historiques en proposant un engagement qu’il conspuait 18 mois plus tôt.

Le directeur général de Free Mobile, Maxime Lombardini, a confirmé à demi-mot le retour de la subvention chez l’opérateur. “Nous avons toujours le projet de nous pencher sur cette partie du marché intéressée par une aide“, a-t-il ainsi indiqué à nos confères de Libération, indiquant au passage qu’une annonce interviendrait très rapidement, et reprendrait les mêmes ressorts que celles de ce mardi. Autant dire que comme Google, Free Mobile s’épargne la peine de convier la presse à des événements, mais préfère l’envoi de communiqués et le système du buzz qui remplit sans peine son office sur la toile. Si annonce prochaine il doit y avoir, parions sur un lancement avant les fêtes de fin d’année, propices aux cadeaux high-tech.

La formule 4G de Free Mobile fournit à l’abonné 20 Go de data en fair-use, à condition toutefois qu’il soit équipé d’un terminal compatible 4G, à défaut de quoi son pack Internet sera réduit à 3 Go, comme le proposait auparavant son offre à 19,99 euros. On peut ainsi envisager la mise en avant des smartphones 4G dans de futures offres Free Mobile, destinées à encourager les abonnés chez d’autres opérateurs à passer sous la houlette de Free Mobile, sans être rebutés par l’achat d’un terminal “à part”. Toutefois, si l’on observe les offres Vente-privée de l’été dernier, on constate que les tarifs pratiqués par Free n’étaient pas systématiquement à l’avantage du client. Plus que jamais, l’usage de la calculatrice sera recommandé.

Notre sélection de smartphones 4G à moins de 350 euros

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Free Mobile : les forfaits 4G arrivent bientôt
  2. Free Mobile : un forfait avec appareil subventionné pour Noël
  3. Free Mobile : de bons résultats, des téléphones subventionnés, un problèm e identifié et des solutions apportées
  4. EI Telecom lancera la 4G chez NRJ Mobile, Crédit Mutuel et CIC le 14 novembre
  5. Free Mobile dépasse les 10% de parts de marché