C’est flou, très flou, mais cela reste une annonce. Au cours de ses vœux à la presse, la ministre française déléguée aux Petites et Moyennes Entreprises, à l’Innovation et à l’Économie numérique a annoncé son souhait d’inciter les entreprises à la création d’un pôle technologique dédié aux objets connectés.

Fleur-Pellerin-Cite-Objets-Connectes-Redressement-productif

Entreprise de séduction en cours au ministère français du Redressement Productif, auquel est rattachée la fonction de Fleur Pellerin. Selon le site 01Net, la ministre déléguée appelle de ses vœux la création d’un lieu dédié au savoir-faire français pour le développement et la production les objets connectés de demain. But de la manœuvre : faire prospérer le fameux made in France, cher au ministre du Redressement Productif, Arnaud Montebourg.

Lors de ses vœux à la presse prononcés le 16 janvier, Fleur Pellerin a notamment mis en avant le fait que de nombreux autres pays entamaient le même processus, en investissant à fond dans l’innovation technologique. Du coup, formule choc, il faut faire de la France « la start-up République » de l’Europe, insiste la ministre. Il est vrai que l’Hexagone possède une expertise dans le domaine des objets connectés grâce à des entreprises comme Withings (dont l’outil de gestion du sommeil Aura a été présenté au CES 2014), Netatmo ou Sen.se, tous présents au CES où la ministre s’est rendue. Il n’empêche que le projet de Fleur Pellerin reste assez vague. Il pourrait voir le jour au deuxième semestre 2014, toujours selon le site 01Net. Difficile de savoir quelle forme cette “cité” prendra. D’autant plus qu’elle risquerait de faire doublon avec d’autres idées comme la “Silicon Valley à la française” en projet près de la capitale française.

Comments

comments

No related posts.