Facebook vient de dépasser les attentes des analystes pour le chiffre d’affaires et les bénéfices de l’entreprise , ce qui a conduit hier, à un bond de 10 % du cours de l’ action de la société après la fermeture des marchés. Cette croissance est principalement due au mobile, dans un même temps, Facebook n’est plus le réseau social préféré des ados. 

Facebook Announces New Android Product

Le site le plus utilisé au monde, après Google, a ramené aux actionnaires, pas moins de 0,25 dollars américains par action lorsque les analystes tablaient sur seulement 0,19 dollars américains par action. En effet, les revenus s’élève à 2,02 milliards de dollars américains, alors que les analystes tablaient sur 1,91 milliard de dollars américains.

fb-revenue

 

Certains analystes estiment que l’action de Facebook pourrait monter jusqu’à 65 dollars par action dans un futur proche. La raison est simple : En dépit des rapports terribles sur l’efficacité de la publicité sur Facebook, les entreprises continuent à investir fortement.

«Nos performances solides du trimestre valident le fait que notre stratégie publicitaire fonctionne, a affirmé Sheryl Sandberg, numéro 2 de Facebook. Nous sommes au stade précoce d’une transition majeure dans la publicité, et nous sommes positionnés de manière unique pour capitaliser sur cette opportunité.».

Fait plutôt important, la publicité sur mobile génère désormais 49% du chiffre d’affaires de Facebook, en dépit du fait que le marché “mobile” est encore loin d’être structuré. Les trois quarts des utilisateurs de Facebook (73,44 %) ont maintenant accès au site via des appareils mobiles. Cela représente 600 millions d’utilisateurs, sur un total de 1,19 milliard.

mau-fb

 

Un seul bémol au tableau : Facebook commence à être désintéressé par les adolescents, lui préférant Twitter. Même si un sondage (Pew Internet), indiquait que pas moins de 94% des adolescents américains avaient un profil Facebook en 2012.

Vous vous rappelez sans doute de l’édito de Ruby Karp dans les tribunes du site Mashable, il avait écrit un sanglant article “J’ai 13 ans et aucun de mes amis n’a Facebook“. Karp a écrit que tous ses amis utilisent Instagram, Twitter ou encore Snapchat, et elle seule possède un compte Facebook –  ”juste pour voir de quoi il s’agissait. J’ai vite découvert que Facebook est inutile sans amis. Mon seul ami est ma grand-mère“.

Facebook avait racheté, comme un filet de sécurité, le réseau social dédié à la photographie – Instagram – pour 1 milliard de dollars juste avant son introduction en Bourse. Facebook a, depuis, tenté de mettre la main sur Whatsapp ou encore Snapchat.

Facebook a du pain sur la planche, même si le réseau social de Zuckerberg a réussi à atteindre des chiffres jamais atteints auparavant, le passé nous prouve que les réseaux sociaux sont générationnels.

Evidemment, le plus gros réseaux sociaux n’est pas encore frappé par le déclin, mais les risques sont bel et bien là. Et ce n’est pas le passé qui nous prouve l’inverse : MySpace, Caramail, Bebo, 6nergies.net, Yub, HI5, Skyrock,  Orkut et j’en passe.

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Facebook en pleine forme au 3e trimestre grâce à la publicité sur mobile
  2. Facebook teste un système de paiement mobile
  3. Après Google, Facebook est hors-ligne (sauf sur mobile)
  4. Facebook et HTC annoncent le HTC First, le fameux Facebook Phone
  5. Facebook prépare une “grande idée”