Nous apprenions il y a quelques jours que Facebook connaissait ce que nous ne publiions pas, et bien peut-être connait-il aussi le contenu de nos conversations privées. La cour fédérale de Californie a reçu une plainte contre le célèbre réseau social. Les deux américains à l’origine de cette plainte, Matthew Campbell et Michael Hurley, affirment que Facebook scanne de manière systématique tous les messages privés qui transitent. Le but de cette manœuvre serait de mieux cibler ses annonces.

Nul ne sait, pour le moment, comment les plaignants en sont arrivé à cette conclusion. D’après eux, Lorsqu’un utilisateur envoie un message dans lequel se trouve une URL lié à un services tiers, Facebook peut s’en servir pour affiner son ciblage publicitaire. Mais les deux hommes déclarent aussi que l’ensemble du contenu est aussi scanné de manière mécanique.

Facebook connait-il tous vos secrets ?

Deux américains accusent Facebook de scanner les messages privés des utilisateurs

Facebook serait ainsi très informé de la navigation privée de ses membres. Le réseau social partagerait ensuite ces données avec des sociétés spécialisées dans la publicité en ligne et le marketing selon les plaignants. Tout ceci est évidemment totalement contraire à la charte de l’entreprise.

Les plaignants demandent une compensation de 100 dollars par jour ou une violation de la vie privée serait constatée. Ils vont même jusqu’à réclamer 10000 dollars pour chaque utilisateur affirmant subir cette violation. Rien que ça. Les deux hommes considèrent, probablement à juste titre sur ce point, qu’un tel volume d’information peut se monnayer extrêmement cher.

Matthew Campbell et Michael Hurley souhaitent obtenir le statut d’action collective. De son côté, Facebook rejette en bloc ces accusations.  Il entend se défendre vigoureusement devant la justice contre cette plainte qu’ils jugent sans fondements. Cette affaire est malgré tout très inquiétante, d’autant que l’entreprise s’est aussi dotée d’un service dédié à l’intelligence artificielle également destiné à optimiser les publicités. En tout cas, plus rien ne surprendra les internautes après l’affaire de la NSA,

Comments

comments

No related posts.