Selon l’Observatoire de l’Arcep, on utilise de plus en plus les services des opérateurs téléphoniques, qui nous les facturent de moins en moins cher.

Harri-Holkeri-GSM-call

Les Français utilisent davantage leur smartphone qu’il y a un an. En témoigne l’Observatoire de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes), qui indique qu’on téléphone de plus en plus, pour moins cher. En effet, selon le document, chaque Français passe 23 minutes en plus au téléphone qu’il y a un an, pour un total sur le pays de 33,3 milliards de minutes au premier trimestre 2013 ( +5,4 milliards de minutes par rapport au T1 2012). Au premier trimestre de cette année, on a donc parlé en moyenne 2h51 et envoyé 255 SMS par mois.

En termes de data, les clients ont consommé 32 467 To au premier trimestre 2013 sur leurs smartphones ou via les clés Internet. Ceci correspond à une augmentation annuelle supérieure à 65 % ! Sur smartphone, on consomme en moyenne 150 Mo par mois. Cette consommation est en forte augmentation depuis 2011 (+12,9 % sur un an pour le parc actif 3G).

Le document indique également qu’il y a toujours plus de cartes SIM (73,7 millions) que de Français, avec un taux de pénétration de plus de 112 % . Sur un an, il y a eu 4,2 millions de clients supplémentaires chez les opérateurs.

Ces cartes SIM correspondent à des offres prépayées mais surtout à des forfaits (bloqués ou autres). Ainsi, le nombre de forfaits, s’élève à 56,4 millions à fin mars 2013. Ce chiffre a progressé de 11,3 % sur un an, tandis que les prix, eux, ont baissé. Suite à l’arrivée de Free Mobile sur le marché, début 2012, les prix des forfaits s’élèvent désormais en moyenne à 19,50 euros par mois, soit 3,50 euros de moins qu’il y a un an. Un bon plan pour les abonnés qui privilégient les abonnements tournant entre 15 et 25 €, mais qui complique le processus d’acquisition de smartphones : si l’on choisit Free Mobile, Sosh, B&You ou RED, pour ne citer que ces offres, les terminaux ne sont pas subventionnés. En parallèle, un certain Wiko a fait une entrée surprise sur le marché hexagonal avec une salve d’androphones sous la barre des 200 €, tandis que des constructeurs plus “traditionnels” misent tous plus ou moins sur des smartphones d’entrée de gamme, ou du moins proposent des terminaux moins chers que leurs porte-étendard, comme sait le faire Samsung avec ses multiples déclinaisons de Galaxy aperçues depuis le début de l’année.

Arcep

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Les smartphones Android à moins de 70 euros débarquent en France
  2. Le Samsung Galaxy S4 coûte plus cher à construire qu’un iPhone 5
  3. Le téléphone le plus rapide au monde sera lancé le 14 mars… mais il ne s
  4. Prise en main du LG Optimus F5, la 4G (LTE) à moins de 370 euros
  5. Prise en main du Wiko Darkside, une phablette très impressionnante à moins d e 300 euros