L’organisme en charge de la définition des standards Bluetooth, le Bluetooth SIG, dévoile aujourd’hui ses intentions pour l’année à venir. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il vise une nette amélioration de son standard, notamment pour le cas des objets connectés.

Bluetooth

Alors que jusqu’ici, on parlait essentiellement du Bluetooth pour son intérêt dans l’univers des smartphones, la norme compte se concentrer sur un Internet des objets en pleine expansion. Le Bluetooth Special Interest Group compte bien mettre l’accent sur les objets connectés l’an prochain : « chez nos membres comme dans l’industrie au sens large, il y a une demande significative d’amélioration du Bluetooth, avec de nouvelles capacités que nous annonçons aujourd’hui », indique ainsi le responsable du Bluetooth SIG, Toby Nixon.

Et ces améliorations sont larges. L’organisme promet ainsi que la portée du Bluetooth, l’année prochaine, sera multipliée par quatre, afin que les appareils équipés puissent fonctionner partout dans la maison, mais aussi à l’extérieur. Il indique en outre que la puissance du Bluetooth, cette fois en termes de rapidité, sera multipliée par deux, sans consommation d’énergie supplémentaire. En ligne de mire notamment, une plus grande rapidité dans l’usage de terminaux connectés sensibles, tels des appareils médicaux.

Pour l’heure, il faut se contenter de cette feuille de route. Le Bluetooth SIG promet toutefois de faire la démonstration des nouveautés annoncées aujourd’hui dans les mois qui viennent.

 

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. La cassette bluetooth, rétro mais geek
  2. Le Bluetooth 4.1 dévoile ses fonctionnalités
  3. Mi Bluetooth Speaker, l’enceinte sans fil de Xiaomi
  4. Vos toilettes à portée du smartphone
  5. Le LG G2 mini reçoit la certification Bluetooth, à quand l’officialisation ?