Echo, c’est la nouvelle marque française de smartphones qui comptent bien faire de l’ombre à Wiko et Archos en essayant de capter une partie du marché des téléphones à moins de 130 euros. Les équipes d’Echo comprennent des designers qui ont conçu certains smartphones de la gamme, qui se veut claire et facile d’accès.

Echo Smart Note (1 sur 1)

Après Wiko ou Archos, le paysage des smartphones français compte désormais un nouvel arrivant : Echo. La marque a été fondée par Modelabs, une entreprise qui joue dans le secteur de la téléphonie depuis une vingtaine d’années. Modelabs distribue en France les marques Samsung, Sony, Microsoft ainsi que Meizu, marque pour laquelle elle assure également la logistique et le SAV. Echo n’est pas une nouvelle marque puisque Modelabs a lancé des téléphones mobiles classiques (les feature phones) l’année dernière en France et a réussi à en vendre 500 000 en moins d’une année. La société veut maintenant s’attaquer au marché des smartphones à moins de 130 euros (sur lequel le Britannique Wileyfox tente également sa chance) avec quatre références.


Note et Smart 4G : le haut du panier

La gamme des smartphones Echo s’articule autour de quatre modèles, dont la fourchette tarifaire est comprise entre 99 et 129 euros. On trouve dans le haut du panier l’Echo Note et l’Echo Smart 4G vendus respectivement 129 et 99 euros. Pour l’écran, on trouve un écran de 5,5 et 5 pouces avec une définition HD (720p) pour les deux et un processeur MediaTek MT6735. L’Echo intègre 2 Go de RAM et 16 Go de mémoire flash contre 1 Go de RAM et 8 Go de ROM pour l’Echo Smart 4G.

Le Smart 4G

Le Smart 4G

Si le plus gros des deux modèles intègre une batterie d’une capacité de 2700 mAh, le Smart 4G se contente de 2200 mAh. Pour la partie photo, le Note intègre un capteur de 13 mégapixels contre 8 mégapixels pour le Smart 4G. Les deux terminaux sont compatibles avec les réseaux mobiles 4G et intègre un chariot double SIM capable d’accueillir également une microSD.


Smart et Smart Mini : la 3G abordable

Les Smart et Smart Mini se contentent du réseau 3G, pour un tarif compris entre 69 et 49 euros. L’écran du Smart de 5 pouces supporte une définition FWVGA contre 4 pouces WVGA pour le Smart Mini. Le processeur des deux smartphones est également le MT6735 de chez MediaTek, avec 1 Go de RAM et 8 Go de ROM pour le Smart et 512 Mo et 4 Go de mémoire flash pour le Smart Mini.

ECHO SMART - white - Echo wallpaper (2)

Echo Smart

Au niveau de la batterie, le Smart se contente d’une capacité de 2000 mAh contre 1400 mAh pour le Smart Mini. Le Smart intègre un capteur photo d’une définition de 5 mégapixels contre 2 mégapixels pour le Smart Mini, avec autofocus pour les deux. Comme pour les Note et Smart 4G, les Smart et Smart Mini intègrent un chariot double SIM avec un troisième emplacement pour les cartes microSD.

ECHO SMART MINI - gold - Echo wallpaper (2)

Echo Smart Mini


La stratégie de la clarté

Pour se démarquer de ses concurrents dans le segment de prix inférieur à 120 euros (qui représente 24 % du marché en volume en 2015 contre 10 % en 2010), Echo compte sur différentes stratégies. La première, c’est d’être présent partout : dans la grande distribution, avec des partenaires comme Orange, Darty, Boulanger, LDLC, Auchan mais aussi avec les opérateurs comme Orange ou Bouygues Telecom. L’autre stratégie passe par l’aspect marketing, avec un packaging transparent, permettant de voir le smartphone, mais aussi un QR Code à scanner derrière la boîte, pour visionner une vidéo d’unboxing dans le magasin.

Au niveau logiciel, Echo s’appuie sur Android AOSP sans interface logicielle maison. On a donc le droit à Android 5.1 Lollipop et tous les smartphones – à l’exception du Smart Mini – seront mis à jour vers Android 6.0 Marshmallow dans les mois à venir. Il sera toutefois difficile de lutter contre un Wiko bien implanté, mais le rapport qualité – prix des terminaux Echo semble supérieur à la marque française, du moins pour le cas de ses deux smartphones 4G.

Comments

comments

No related posts.