Les développeurs Android apprécieront certainement d’apprendre que Nvidia a fait un geste dans leur direction. La société a sorti officiellement deux outils majeurs pour permettre le développement, mais aussi le hacking, de la console Shield.

shieldcoding

La société américaine Nvidia a annoncé vendredi dernier avoir sorti deux nouveaux produits en libre téléchargement dans la foulée de la sortie de sa console, la Shield. Le premier est constitué des données et informations nécessaires au développement au coeur de la machine. Intitulé “Shield’s Open Source Materials”, il permettra aux développeurs en général de modifier l’OS de la machine, ainsi qu’aux hackers en particulier, évoqués par la société elle-même, et de pouvoir s’y donner à coeur joie pour obtenir une console personnalisée. Les amateurs le trouveront sur le magasin en ligne Nvidia sous le nom SHIELD Open Source and Binary Driver Release.

Dans le même temps, une “binary recovery image” a été mis elle aussi en libre accès. En d’autres termes, si la modification de leur console donnait un résultat instable, les développeurs pourront récupérer une version saine et propre de l’OS de leur machine. Cela permettra aussi à des particuliers de réparer eux mêmes les problèmes logiciels de leur machine. Mais également de faciliter la création d’émulateurs Shield. Peut-être que Nvidia a confiance dans la capacité de son hardware à convaincre les acheteurs ? Après tout, avec un OS gratuit et maintenant open-source, la machine elle-même reste l’argument majeur de vente de la console.

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. La Nvidia Shield arrivera (enfin) le 31 juillet
  2. La Shield de Nvidia ne sortira pas aujourd’hui
  3. Nvidia, des précisions sur les dates de disponibilités du Tegra 4 et Project Shield
  4. Entrevue avec Patrick Beaulieu (NVIDIA) à propos de Project Shield
  5. NVIDIA : Les ventes du Tegra 4 ne s’envolent pas pour le moment