La nouvelle génération de consoles prépare une petite adaptation à la réalité actuelle. La très grande majorité des utilisateurs potentiels d’une console Next-Gen possèdent déjà un smartphone ou une tablette. Ceux-ci offrent de nouvelles possibilités dont les créateurs de jeux vidéo comptent bien profiter. Les constructeurs aussi n’hésitent plus à utiliser le potentiel des appareils mobiles. Les annonces en ce sens se multiplient de la part de plusieurs éditeurs. Retour sur un phénomène en croissance forte, ses intérêts et ses limites, à travers trois approches différentes.

tabletteconsole


Côté éditeurs de jeux

watch-dogs-box

Plusieurs éditeurs se lancent à l’eau de ce côté. Activision fournit d’ores et déjà une application de statistiques, de documentation et d’aide pour préparer les parties en ligne, afin de compléter l’expérience de jeu multijoueur de son poulain Call of Duty.

La prochaine édition du jeu possède une application fournissant d’autres options comme des possibilités de commande des attaques spéciales demandées par votre équipe, ou encore permettre d’obtenir des informations sur la partie en cours de jeu, comme une minicarte ou des scores.

Le cas de Call of Duty est particulier car Activision mise beaucoup sur l’e-sport du jeu, et devrait donc axer son application sur ce principe. L’e-sport, ou sport électronique, est le jeu vidéo joué de manière professionnelle, en tant que sport. Gagnant peu à peu ses gallons, la discipline est surtout emmenée par League of Legends et DotA 2, mais Activision veut faire une place à son jeu, sans doute inspiré par l’exemple de Starcraft, Warcraft III et Starcraft II, jeux très développés en e-sport et appartenant à Blizzard, qui forme l’autre branche de l’entreprise Activision-Blizzard.

Ce principe se traduit par une forte compétitivité en multijoueur, ce qui encourage le principe des statistiques et préparations pré-partie par mobile, une scène professionnelle qu’il faut mettre en avant, via par exemple des news et des vidéos accessibles sur l’application, et enfin un principe de jouer à égalité les uns des autres, ce qui paradoxalement décourage le fait d’offrir trop d’options de jeu par mobile.

battlefield4-commandermode1-630x342

D’autre part, EA et DICE misent, eux, sur une vraie application de commandement, à l’instar de ce que l’on trouve sur Natural Selection. La tablette montre alors le champ de bataille et vous donne différentes options. Vous voyez plusieurs informations sur la bataille en cours, avec notamment le champ de bataille à travers la mini-carte, les objectifs, les scores, le temps restant, et ainsi de suite.

Vous disposez même d’une série d’actions possibles. Vous pouvez envoyer un soutien aérien sur une zone et ainsi apporter de l’aide à votre équipe. Vous pouvez envoyer des instructions à une escouade de joueurs afin de tactiquement encadrer une équipe. D’autres options encore sont possibles, de quoi faire de l’utilisateur de la tablette un vrai tacticien dirigeant la bataille.

Dans le même genre, Ubisoft a décidé de frapper fort. Assassin’s Creed 4 Blackflag et surtout Watch Dogs et The Division ont ainsi décidé de permettre aux joueurs de profiter de l’aide d’un ami possédant une tablette ou un smartphone ainsi que l’application installée.

Lors de la démonstration de Watch Dogs à l’E3, un appel à l’aide avait déjà été lancé dans le jeu, un démonstrateur y répondant à l’aide d’un iPad et indiquant des objectifs au joueur à travers la minicarte, tout en désorientant l’hélicoptère et en bloquant les rues pour arrêter les voitures de police. The Division offre une expérience encore plus forte avec une vraie vision du jeu à travers les yeux d’une sorte de drone qu’on pouvait également voir lors de la présentation du jeu à l’E3. Celui-ci permet alors de cibler les ennemis, de lancer des frappes chirurgicales, d’envoyer un support sous la forme de fumigènes, et tutti quanti.

 


Côté constructeurs

ps4-vs-xbox-one

Les constructeurs de consoles ont également intérêt à proposer une interface portable de leur machines. Cela apporte plusieurs avantages : déjà, les joueurs peuvent ainsi consulter les informations et les données que leur console leur fournit mais qui ne sont pas directement en jeu. Trophées, extraits vidéos envoyés par leurs amis, classements et autres statistiques de jeux, tout cela est consultable depuis les applications dédiées. Une différence apparait tout de même entre les constructeurs.

Lien officiel pour l’installation de Playstation Mobile

En effet Sony en reste à des fonctionnalités de base, et proposera les fonctionnalités plus poussées via la PlayStation Vita. Mais il ne faut pas oublier que Sony est aussi constructeur de téléphone. Il est donc dans son intérêt de favoriser les mobiles, et il est possible de voir apparaitre des applications à compatibilité réduite qui permettent de profiter au maximum du potentiel de la console, via un autre appareil Sony.

DSC_0474

Microsoft est cette fois-ci en avant sur ce domaine, proposant une application cross-plateformes – SmartGlass — qui permettra littéralement de piloter à distance la console, offrant toutes les options de la console, sur votre tablette, pour peu que cette application soit installée.

Xbox SmartGlass
Microsoft Corporation

Avec Xbox SmartGlass, vous pouvez utiliser votre téléphone avec votre console Xbox 360 pour enrichir et décupler votre expérience de divertissement, directement sur l’appareil que vous tenez à la main. Vous pouvez interagir avec vos programmes TV, films, musiques, sports et jeux préférés et transcender l’utilisation de la télécommande. Vous…

Télécharger
Free
Disponible sur Google Play

Etrangement, il ne semble pas y avoir de favoritisme pour les tablettes et mobiles sous un OS Microsoft. Le géant américain semble penser qu’offrir une expérience supplémentaire à ses joueurs via une tablette ou un mobile lui profitera de toute façon. Probablement en poussant les joueurs à acheter une tablette pour mieux profiter de leur Xbox One.

DSC_0473


Côté joueurs

1370900953_tc_the_division_screen_companion_1_web_130610_4h15pmpt

 

Finalement, cela reste l’aspect le plus important, qu’est-ce que cela va apporter pour le joueur ? Eh bien globalement, la note est plutôt positive. De plus en plus d’entre nous sommes équipés de téléphones de bonne qualité, voire de tablettes, ce qui permet de profiter potentiellement de ces applications.

Tant qu’elles restent gratuites et optionnelles, les autres joueurs n’y perdent pas tant que cela non plus. Il faudra simplement prendre garde à ne pas payer pour des applications en plus d’un jeu, ce qui reviendrait, comme payer un skin ou un DLC Day one, la plupart du temps, à tomber dans un piège commercial. Et à ne pas non plus encourager le principe d’offrir un fort avantage à un joueur utilisant un soutien mobile, surtout si l’on parle de multijoueur. L’œil est à garder notamment sur Battlefield 4 et The Division, pour l’instant.

De votre côté justement, vous avez déjà eu des expériences “second écran” ?

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. PS4 vs Xbox One : comparatif des jeux et des exclusivités en vidéos
  2. Microsoft dévoile sa Xbox One, la box “tout-en-un”
  3. Xbox One : un prix, des jeux et une disponibilité
  4. PlayStation 4 vs Xbox One : le comparatif des consoles next-gen
  5. Battlefiled 4 : comparatif des graphismes PS3/360 vs PS4/Xbox One vs PC