Ceux qui ont suivi le parcours de DeNA s’en doutaient un peu, mais le doute subsistait. Le voile est désormais levé alors que la firme japonaise confirme que ses premiers développés pour le compte de Nintendo seront bel et bien gratuits à télécharger.

Satoru Iwata, CEO et Président de Nintendo

Durant l’annonce de son bilan trimestriel, Isao Moriyasu, le CEO de DeNA, l’a confirmé, « les jeux actuellement en développement [pour Nintendo] sont tous free-to-play ». La surprise  n’est pas vraiment au rendez-vous néanmoins, DeNA étant particulièrement friand de ce modèle économique, décliné à toutes les sauces déjà dans ses différentes productions. Par ailleurs, Satoru Iwata lui-même, PDG de Nintendo au moment de l’alliance avec DeNA, s’était exprimé sur le sujet en promettant des titres « free to start » qui ne chercheront pas à pêcher la baleine.

En mars dernier, après des mois de pression incessante de la part des investisseurs, Nintendo a cédé à l’appel du jeu mobile et a communiqué au sujet de son arrivée sur smartphones et tablettes. Encore néophyte sur ce marché, le géant nippon s’est pour cela associé à son compatriote DeNA afin de mettre en commun leurs expertises d’une part dans le jeu vidéo, et d’autre part dans les modèles économiques sur mobiles.

Miitomo en première ligne

Après plusieurs mois d’attente et de mise en bouche, Nintendo et DeNA ont présenté fin octobre Miitomo, la première création issue de ce partenariat. Contrairement aux attentes de la majorité des utilisateurs, il s’agit davantage d’un moyen de communiquer en utilisant son Mii que d’un véritable jeu à part entière. Originellement prévue pour la fin d’année, cette application ne verra malheureusement pas le jour avant le printemps prochain.

Tout comme Miitomo, les quatre autres jeux prévus d’ici à mars 2017 devraient donc adopter le modèle free-to-play. Reste à savoir maintenant si la promesse d’Iwata sera honorée.

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Nintendo-DeNA : « l’inattendu » arrive bientôt sur mobiles
  2. Nintendo: un logiciel pour porter des jeux smartphones sur Wii U
  3. Jeux : les revenus du Google Play dépassent pour la première fois ceux des j eux Nintendo et Sony
  4. Snapchat structure son modèle économique et engage une ancienne cadre de Fac ebook chargée de la monétisation
  5. Attention, Nintendo s’intéresse à nos smartphones ! Bonne ou mauvaise nou velle ?