Michael Dell a déclaré dans un entretien donné à CNBC la semaine dernière, que la marque Dell ne ferait plus de smartphones. Trop risqué pour l’entreprise en reconstruction, le marché des smartphones est mis de côté durablement par le constructeur qui devrait se concentrer sur son activité de services.

dell-streak-android-06-630x472

Dell ne se relancera pas sur le marché des smartphones. C’est ce qu’a annoncé son fondateur Michael Dell lors d’un entretien. En tout cas ce n’est pas prévu pour le moment, et ce sont les mêmes raisons qui ont poussé Dell à se retirer de ce marché en 2012 qui l’incitent aujourd’hui à s’en tenir éloigné.

En 2010, Dell avait lancé le Dell Streak (initialement nommé Mini 5), un téléphone de 5 pouces tournant sous Android et vendu à partir de 499 euros. Mais le constructeur de PC avait annoncé fin 2012 l’abandon du créneau des smartphones et par la même occasion du système d’exploitation Android. En 2013, on a donc vu arriver plusieurs tablettes de la marques tournant Windows 8 ou Windows RT.

Le marché des smartphones

Si le smartphone représente un marché très lucratif, il est aussi marqué par une très forte concurrence. Nombreux sont les constructeurs qui tentent de ramasser leur part du gâteau, mais peu y parviennent véritablement. D’une part, le marché est dominé par le leader coréen Samsung qui voit sa part de marché osciller autour de 30 % depuis un an (et dans une moindre mesure par Apple), d’autre part, il est pris d’assaut par les stratégies de prix agressives adoptées par des marques chinoises telles que Huawei ou Lenovo.

Se lancer de nouveau dans l’aventure des smartphones demanderait donc à Dell de lourds investissements pour être capable d’exister sur ce segment compétitif. Un pari qui paraît d’autant plus risqué que Dell est actuellement en période de reconstruction. En effet, Michael Dell vient de faire valider un plan de rachat de la société (conjointement avec le fonds d’investissements Silver Lake Partners) auprès des actionnaires. Le fabricant d’ordinateurs officialise ainsi sa sortie de Bourse ce qui devrait lui permettre d’augmenter sa marge de manoeuvre et de procéder à des investissements de long terme. Si Michael Dell prévoit de continuer dans son activité historique de construction de PC de bureau malgré la crise sans précédent que traverse ce marché, le plan pour Dell consiste surtout à développer les services informatiques destinés aux professionnels, à l’image de son concurrent IBM.

Vous aimerez aussi :

  1. Projet Ophelia de Dell : une autre clé autonome
  2. Samsung : 15 millions de smartphones vendus en Chine au deuxième trimestre
  3. Samsung fabriquera encore les processeurs des prochains iPhone
  4. Parts de marché smartphones aux USA, les chiffres de comScore de mars
  5. Les revenus des applis Android pour smartphones doublés en 2013