Tous les mois, Netflix communique sur les débits observés chez les abonnés auprès de leurs fournisseurs d’accès Internet pendant les heures de grande affluence. C’est un indicateur à suivre si vous êtes un abonné Netflix.

netflix-loading-streaming-issues

Cet indicateur n’est pas à négliger, il permet de comparer les performances des FAI de manière totalement objective sur la qualité de service auprès d’un seul et même opérateur de contenu aux heures de pointe. En ce sens, c’est un indicateur important pour les utilisateurs et abonnés de Netflix.

netflix04162 (1)

Ce que l’on observe au mois d’avril, c’est la chute des débits moyens chez Free. Il n’est pas évident de comprendre exactement les raisons de cette chute, néanmoins il y a évidemment des hypothèses. Même si techniquement, c’est l’hypothèse la plus invraisemblable, le passage à la TNT HD pourrait avoir eu des conséquences sur les débits observés. En effet, de nombreux abonnés Free ont peut-être basculé vers leur Freebox TV, ce qui a eu pour conséquences de créer de la congestion dans les DSLAM de Free. Une hypothèse à prendre avec des pincettes, le flux IPTV étant séparé du flux Internet.

Cette observation pourrait aussi venir de la qualité du réseau et des relations de Free et Netflix. Difficile d’y voir une congestion intentionnelle, mais Free a pu mettre la pression à Netflix pour diverses raisons. Netflix rencontre ce problème partout dans le monde, et surtout aux États-Unis. En Amérique du Nord, Netflix occupe près de 30 % de la bande passante des opérateurs, ce qui a motivé l’entreprise américaine à mettre en place le programme Open Connect. Un programme visant à améliorer la qualité du service en travaillant sur l’infrastructure du réseau.

Malheureusement, ce que cachent ces chiffres est une réalité pour de nombreux abonnés. Ralentissements du démarrage des vidéos, diminution de la qualité, interruptions… la qualité du service peut être grandement détériorée si le débit n’est pas bon.