OmniROM, l’étoile montante des ROM Custom sur Android, fait énormément parler d’elle ces derniers temps. Alors que beaucoup d’entre vous sont curieux de savoir comment l’installer, nous allons aujourd’hui vous proposer ce que l’on appelle un tutoriel d’installation pour l’essayer sur terminal compatible. Mais attention, ce tutoriel s’adresse aux utilisateurs avertis. Si vous êtes débutant, nous vous conseillons tout d’abord d’apprendre les bases avant de vous lancer dans une aventure de laquelle vous pourriez ne pas revenir !

android comment installer omni rom image 0


Qu’est-ce qu’OmniROM ?

Née d’anciens membres de l’équipe de CyanogenMod, Omni ROM est l’une des nouvelles ROM Custom très populaires dans la communauté Android. Avec plusieurs fonctionnalités avancées qui se démarquent des autres ROM Custom telles que CyanogenMod, AOKP ou encore Paranoid Android, OmniROM a su créer une identité qui lui est propre grâce à ses principaux développeurs connus de la communauté sous les pseudonymes de Chainfire, Dees_Troy, Entropy, Pulser et Xplodwild. Des développeurs passionnés qui n’hésitent pas à créer et pousser des fonctionnalités spéciales dans leur bébé qu’est OmniROM.

Parmi les fonctionnalités principales de la ROM, on retrouve notamment les fameuses vignettes des paramètres rapides qui peuvent changer de face dans la barre d’état, accompagné du Multi-fenêtre qui est semblable à ce que l’on retrouve sur les Samsung Galaxy, l’amélioration de la fonctionnalités DayDream, le gestionnaire avancé des performances, le changement de couleurs de l’interface et la profondeur 3D de certains fonds d’écran animés. Depuis quelques jours, OmniROM introduit aussi quelques autres fonctionnalités supplémentaires avec le nouveau système de réception d’appels sous forme de pop-up non-intrusive à n’importe quel endroit du système, l’égaliseur DSP Manager et l’ActiveDisplay qui a la capacité de déterminer si votre mobile est rangé dans votre poche.

Au-delà de cela, la team d’OmniROM affirme que sa ROM Custom est stable, et ce, même dans sa version Nightly Build. Les performances de la ROM sont également au rendez-vous avec l’éradication d’un certain nombre de processus qui font que l’interface est plus confortable à manier au quotidien. Des performances qui s’accordent parfaitement à la consommation énergétique du système, qui est l’une des caractéristiques principales de KitKat, et cela, les développeurs d’OmniROM l’ont parfaitement compris et s’en sont servi en répartissant au mieux les ressources nécessaires à chaque tâche.

 


Terminaux compatibles

Voici la liste des appareils compatibles : Nexus 4, Nexus 5, Nexus 7 2012/2013 (Wi-Fi, 3G, 4G), Nexus 10, Oppo Find 5, Oppo N1, Sony Xperia T, Xperia Z, Xperia ZL, Xperia Tablet Z (Wi-Fi, 4G), Samsung Galaxy S (GT-i9000), Galaxy S2 (GT-9100, i9100G), Galaxy S3 (GT-i9300, GT-i9305), Galaxy S4 4G, Galaxy Note (GT-N7100, GT-N7105), HTC One (International), ASUS Transformer Pad TF300T et LG Optimus 4X HD.

 


Conseils avant l’installation

  • Assurez-vous que votre terminal soit dans la liste des appareils compatibles. Pour ce faire, vérifiez le numéro de modèle dans les Paramètres > À propos de l’appareil
  • Vérifiez que votre terminal dispose des droits root (super user) et qu’un recovery est installé : exemple avec CWM ou TWRP
  • Installez le SDK d’Android (ou depuis le Wiki de FrAnroid) et vérifiez que les drivers liés à votre terminal sont reconnus par votre ordinateur
    Note : le logiciel PdaNet peut vous aider à installer automatiquement les drivers/pilotes de votre terminal.
  • Pensez à sauvegarder vos données sensibles en créant une image avec l’outil du recovery ; encore une fois CWM ou TWP créera une image de restauration en cas de mauvaise manipulation, et vous permettra ainsi de faire un back up de votre terminal à son état précédent.
  • Vérifiez que le mode Débogage USB est bien activé : Paramètres > Options pour les développeurs. S’il n’est pas activé, rendez-vous dans la partie À propos du téléphone et taper quatre fois sur le numéro du build pour déverrouiller le menu caché.
  • Vérifiez que votre terminal dispose d’au moins 80 % de batterie pour éviter une extinction inopinée du terminal durant l’installation d’une ROM Custom
  • Si votre terminal est bloqué au démarrage ou redémarre en boucle, retournez dans le recovery et réalisez un Wipe Cache Partition et Wipe Dalvik Cache
  • Une fois l’appareil installé, laissez l’appareil démarrer correctement pendant quelques minutes afin qu’il se stabilise correctement

 


Les fichiers de téléchargement

 


La procédure d’installation

  • Tout d’abord, connectez votre terminal à votre ordinateur en USB
  • Copiez les dossiers ZIP de la ROM Custom et des Google Apps que vous avez initialement téléchargés dans un dossier séparé à la racine de la SD (ou mémoire interne du mobile, s’il n’y pas d’emplacement microSD)
  • Depuis le bureau Windows, ouvrez le panneau Démarrer et cliquez sur Exécuter, puis tapez « cmd » dans la case vide
  • Dans le panneau des lignes de commande, placez-vous dans le dossier où est présent le SDK :
    Exemple [ cd c:/users/tonyb/appdata/local/android/android-studio/sdk/platform-tools ]
    Recopiez donc le chemin vers lequel est redirigé votre sdk jusqu’à “platform-tools” depuis la barre d’adresse de votre ordinateur
  • Une fois bien placé, vous pouvez effectuer un adb devices afin de vérifier si votre terminal est bien reconnu
  • Si tel est le cas, vous pouvez lancer la première commande qui consiste à redémarrer le mobile : adb reboot recovery
    Important : vérifiez que vous avez sauvegardé toutes vos données avant de réinitialiser votre terminal
  • Dès lors que le mobile est redémarré sur le recovery personnalisé, effectuez un Wipe data/factory reset
    Cause : cette action aura pour effet de remettre à zéro votre terminal en effaçant la globalité des données
  • Ensuite, effectuez un Wipe Cache Partition et terminez par un Wipe Dalvik Cache (option située dans les paramètres avancés)
  • Une fois que tout cela est fait, vous pouvez installer la ROM Custom et les Google Apps dans le dossier initialement attribué
  • Enfin, il vous suffit tout simplement de rebooter votre terminal et de patienter jusqu’à la fin du rémarrage
    Note : si cela prend un peu de temps, ne paniquez pas ! Laissez-le démarrer tranquillement.
  • Quant il est démarré, vérifiez dans Paramètres > À propos du terminal si OmniROM est bel et bien installée.

Ce tutoriel est la bas, il est également exploitable avec pratiquement toutes les autres ROM Custom.

Pour en savoir plus sur OmniROM, rendez-vous directement sur son site officiel.

Comments

comments

No related posts.