Foxconn vient de confirmer avoir racheté Sharp pour 3,5 milliards de dollars. C’est largement moins que les 6,2 milliards de dollars annoncés par Sharp le mois dernier. Une belle affaire pour Foxconn qui se dote d’un savoir faire technologie très intéressante pour la conception et la construction des smartphones. Sharp ne finira donc pas au sein de la joint-venture JDI.

Foxconn

Le mois dernier, Sharp avait annoncé que l’entreprise allait se faire racheter par Foxconn pour environ 6,2 milliards de dollars, soit environ 5,4 milliards d’euros. Les deux entreprises viennent d’annoncer officiellement le rachat de Sharp par Foxconn – l’entreprise à qui l’on doit la fabrication des iPhone ou encore la conception de la tablette Nokia N1 – pour 3,5 milliards de dollars, soit environ 3 milliards d’euros. L’entreprise nippone a donc fait une énorme concession pour accepter de se faire avaler par le spécialiste taïwanais de la fabrication des appareils mobiles.

 

Des écrans plus compétitifs

Grâce à ce rachat, Foxconn détiendra désormais une compétence clef dans la fabrication d’un smartphone puisque l’entreprise aura le savoir-faire et la possibilité de créer des écrans à faible consommation d’énergie, sans passer par un sous-traitant. Rappelons en effet que Sharp dispose de la technologie IGZO, qui permet de concevoir des dalles moins gourmandes puisqu’elles laissent davantage passer la lumière et se contentent donc d’un rétroéclairage moins puissant, mais aussi d’utiliser des transistors plus petits, pour augmenter le nombre de pixels sur les petites dalles.

 

JDI écarté de l’opération

Le rachat par Foxconn évitera que Sharp tombe entre les mains de la joint-venture JDI qui est composée des constructeurs Sony, Toshiba et Hitachi pour la fabrication des dalles. C’était l’idée de l’entreprise japonaise Innovation Network Corp qui voulait découper Sharp en morceaux. Un projet qui n’aura finalement pas vu le jour.