Après SFR et Free Mobile, Bouygues Telecom vient de déposer un recours auprès du Conseil d’Etat. Pourquoi ? Contrairement aux deux opérateurs – SFR et Free Mobile – qui souhaitent annuler la réallocation des fréquences 1800 MHz du réseau 2G (EDGE) pour un réseau 4G (LTE) à partir du 1er octobre, Bouygues Telecom veut faire baisser la facture. 

bouygues-telecom-refarming-4g

Pour rappel, la  réallocation des fréquences 1800 MHz du réseau 2G (EDGE) pour un réseau 4G (LTE) permettra à Bouygues Telecom de couvrir 40% de la population dès le 1er octobre. L’Etat compte utiliser l’argent dégagé par cette “réallocation” pour le projet “très haut débit”, dont l’objectif est que 100% de la population soit éligible au très haut débit en 2022. 

Combien cela rapportera à l’Etat ? 571 euros pour une paire de kilohertz en 2G, la facture passera à 3 231 euros pour utiliser cette même paire en 4G. Si tous les opérateurs “switchent” leurs antennes, l’Etat pourrait encaisser 192 millions d’euros.

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Refarming 1800 MHz : Bouygues Telecom pourra déployer sa 4G dès le 1er octob re
  2. Bouygues Telecom annonce ses plans de déploiement de la 4G (LTE)
  3. Les fréquences 1800 MHz seront utilisées pour la 4G (LTE)
  4. Bouygues Telecom le commercialisera en janvier à partir de 9 eur os
  5. Bouygues Telecom attaque Free Mobile