Alors que personne n’a pu l’approcher encore, le média allemand derStandard a réussi à mettre la main sur le BlackBerry Priv, le smartphone sous Android de la firme canadienne. Cela permet entre autres d’en apprendre plus sur ses finitions et son utilisation.

blackberry-priv

BlackBerry semble bien décidé à ne pas faire les choses comme tous les autres avec le Priv, son premier smartphone sous Android. Après de nombreuses fuites du téléphone sous son nom de code – Venice – c’est finalement John Chen, le CEO de la mûre canadienne, qui a pris les devants pour dévoiler le téléphone. « Dévoiler » reste néanmoins encore un bien grand mot, les détails techniques n’ayant pas encore été confirmés. Le site allemand derStandard a néanmoins réussi à poser ses mains sur une unité de test du Priv, et ne se prive pas de partager ses impressions à son sujet.

Un design imparfait

BlackBerry n’hésite pas à casser les codes habituels, avec plus ou moins de réussite. Ici, l’audace ne semble pas être son idée la plus brillante, avec une prise en main non sans défaut. Tout d’abord, son dos en matière caoutchouteuse, bien qu’adhérente à souhait, laisse un arrière-goût de bon marché que n’apprécieront pas les adeptes de finitions « premium ». Le point le plus important reste néanmoins son clavier physique coulissant, marque de fabrique de l’entreprise. Solide, fluide, pensé pour facilement reconnaître chaque touche du bout du doigt, il est néanmoins trop sensible selon derStandard, provoquant souvent des frappes accidentelles. En outre, il donne à l’ensemble une épaisseur supplémentaire, ce qui, couplé à son écran de 5,4 pouces, empêche son utilisation à une main.

blackberry-priv-clavier

Parallèlement à cela, son écran semble de très bonne qualité et le site allemand n’hésite pas à faire la comparaison avec celui du LG G4. Il évoque même « des couleurs éclatantes et un bon contraste ».

Des performances en deçà des espérances

Selon les premières rumeurs, le BB Priv embarque un processeur Snapdragon 808 (comme sur le LG G4) couplé à 3 Go de RAM, promettant ainsi des performances de haut de gamme. Il reste cependant en retrait et n’affiche sur AnTuTu qu’un « petit » score de 46 000 points, soit environ autant que le HTC One M8 et le OnePlus One, et moins que le dernier flagship de LG. Cela n’a toutefois rien d’alarmant, et ce pour deux raisons. Tout d’abord, derStandard a utilisé la version 32-bits de l’application de benchmark et n’a donc pas forcément puisé tout le potentiel du téléphone, ensuite parce que le téléphone n’est pas encore totalement finalisé et que BlackBerry peut encore l’optimiser d’ici à sa sortie.

blackberry-priv-appareil-photo

De même pour l’appareil photo, les journalistes saxons évoquent une impression « bonne, mais pas écrasante ». En lumière naturelle, il s’en sort bien, avec des couleurs réalistes, un bon niveau de détails et un contraste plus que correct. Lorsque les conditions sont moins bonnes en revanche, la vitesse d’obturation se veut plus lente, réduisant significativement la qualité d’image. Encore une fois, une optimisation de dernière minute pourrait peut-être sauver ce point.

Niveau autonomie, le Priv semble en revanche satisfaisant. Avec 15 % de batterie consommés en 2,5 heures en utilisation lourde, il s’annonce prometteur sur ce point et devrait tenir facilement un jour et demi par charge en utilisation moyenne.

Conclusion

« BlackBerry va-t-il faire un retour pertinent sur le marché des smartphones ? Probablement pas » conclue le site. Le BB Priv ne s’adresse pas à un public de masse, mais à une niche d’hommes d’affaires utilisant encore un clavier physique et cherchant un minimum de confidentialité. Celle-ci est toutefois prodiguée essentiellement par BB Messenger, qui chiffre les conversations, ce que font depuis longtemps bien des applications de messagerie disponibles sur le Google Play Store. Autant dire que ses qualités ne semblent pas suffisantes encore pour contrebalancer ses défauts. Pour autant, cela dépendra également de son segment tarifaire, qui n’a pas encore été détaillé officiellement… tout comme le smartphone en lui-même, du reste.

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. BlackBerry Priv : de nouvelles photos détaillent son SoC
  2. BlackBerry montre les premières photos officielles du Priv sous Android
  3. Le BlackBerry Priv obtient sa certification Bluetooth
  4. Si le BlackBerry Priv n’atteint pas son objectif, ce sera peut-être le der nier BlackBerry
  5. BlackBerry Priv, John Chen le présente en personne