Si pour le moment, le BlackBerry Priv n’est pas annoncé en France, comme nous l’a confirmé la marque, l’appareil est déjà passé entre les mains de testeurs américains et canadiens. L’occasion pour nous de nous faire un premier avis sur le premier smartphone sous Android de la marque.

blackberry-priv-clavier

Le moins que l’on puisse dire, c’est que concernant le Priv, les avis sont tranchés. Quand le Wall Street Journal titre « BlackBerry pourrait regagner votre cœur avec Android », la version américaine de Gizmodo assure, toujours en titre « Non, pas pour moi, même pour mon pire ennemi ». Le ton est donné.

À lire : Le BlackBerry Priv est officiel et en précommandes

Côté écran (une dalle de 5,4 pouces QHD), remarquons d’abord que Gizmodo conspue l’idée qu’a eue BlackBerry d’opter pour une dalle courbée sur les côtés, qui d’après le testeur, complique le clic sur le côté de l’écran. Cnet, lui, relève la présence de raccourcis sur ces bords courbés, et semble les apprécier, même s’il les trouve un peu moins utiles que chez Samsung. Tous s’accordent, d’Android Central à Android Central, à dire qu’il est franchement facile (et tentant) de faire coulisser cet écran pour faire apparaître le clavier – Qwerty – de l’appareil. Android Central vante d’ailleurs le confort global d’utilisation offert par le téléphone.

Ce clavier, lui aussi, plaît globalement à tous ses testeurs. Chez Android Central, on précise que BlackBerry le fait toujours aussi bien. Cnet, un peu plus circonspect, ajoute : « Le clavier du Priv est la star, mais il est trop tard pour les claviers physiques ». Crackberry, spécialisé dans l’univers de BlackBerry, considère que ce clavier « est très exactement tel qu’il devrait être ». C’est certainement le plus gros atout de ce Priv. Gizmodo, décidément présent pour ronchonner, considère que les touches du clavier sont difficiles à enfoncer, que le téléphone est trop lourd pour utiliser ce clavier confortablement, et conclut en le qualifiant d’inutile.

Logiciel et performances

blackberry-priv-lollipop

S’il est un point sur lequel l’ensemble des testeurs s’accorde, c’est sur la bonne idée qu’a eu BlackBerry d’opter pour Android. Même Gizmodo, particulièrement remonté contre le Canadien, indique que « BlackBerry a eu le bon sens de ne pas faire n’importe quoi avec l’expérience Android Stock« . Tous les testeurs semblent apprécier l’abandon de BlackBerry OS au profit d’Android, bien qu’Android Central regrette un peu cruellement un « lancement sous Android 5.1.1 ». Rappelons tout de même que la marque a promis un passage à Marshmallow au premier semestre 2016. Tous vantent également les fonctionnalités liées à la sécurité proposées par BlackBerry. Quant aux performances, sans être exceptionnelles, elles « sont capables de faire concurrence aux autres smartphones », selon Cnet. On n’en attendait pas moins d’un Snapdragon 808.

Appareil photo

Priv-Camera

L’appareil photo de 18 mégapixels inclus à ce BlackBerry Priv semble partiellement convaincre. « Même en basse luminosité, cet appareil photo fournit de meilleurs résultats que la moyenne », note Android Central. Nos confrères sont rejoints par Gizmodo, aux yeux duquel ce Priv ne semble trouver grâce que par son appareil photo, là aussi reconnu pour ses bons résultats en basse lumière… mais critiqué pour un autofocus trop lent.  Quant à Cnet, il regrette un manque d’options de l’app Camera, et considère que les résultats offerts par le Priv sont « finalement décevants », considérant également la mise au point trop lente. On laissera le mot de la fin au Wall Street Journal, selon qui « l’appareil photo de 18 mégapixels prend de bonnes photos, mais pas aussi bonnes que le Nexus 6P en basse lumière ».

Autonomie

Priv-Battery

La batterie de 3410 mAh du BlackBerry Priv n’est pas amovible. Selon Cnet, il est possible de tenir un peu plus d’une journée avec le Priv, quand Gizmodo indique que le cap de la journée sera difficile à franchir. Android Central, qui place ce point en tête des atouts du téléphone,  évoque une « autonomie excellente ». Il faut savoir.

Conclusion

Rares sont les sites qui conseillent de choisir le Priv les yeux fermés, malgré son prix en dollars nettement inférieur à sa version européenne. Globalement, les testeurs saluent un passage à Android bienvenu, un clavier bien intégré et un bel écran. L’appareil photo semble correct, de même que l’autonomie du smartphone, mais c’est finalement le rapport qualité-prix et l’ergonomie qui semblent faire défaut à ce téléphone. Sans aller jusqu’à la radicalité de Gizmodo, qui déconseille fermement l’appareil, les testeurs du Priv rappellent que dans le monde d’Android, il existe nombre de smartphones mieux pourvus en termes de logiciel et de performances, et pour un prix inférieur. Ce qui laisse craindre pour l’avenir de BlackBerry, lequel compte écouler « 5 millions de téléphones en 2016 » pour conserver sa branche mobile.

Comments

comments

No related posts.