La rumeur courait depuis plusieurs mois, et s’était intensifiée lors de l’annonce du rachat des parts détenues par HTC dans la firme Beats Audio. La société aux casques “By Dr Dre” vient d’annoncer le lancement de son propre service de streaming musical. Il sera mis en service pour commencer aux États-Unis, et ce dès le début janvier 2014.

Beats Music

Voilà qui devrait faire plaisir à Deezer, le service de streaming musical français avec abonnement, et dont l’entrée sur le sol américain est prévue pour l’année 2014, à condition qu’un partenaire, par exemple un opérateur, soit rapidement trouvé aux USA. Et entre temps, l’année 2014 sera inaugurée par l’arrivée de Beats Music aux USA,  comme l’a annoncé le CEO de Beats Audio, Ian Rogers. “Beats Music est réel. Nous sommes en phase de bêta privée et interne avec des gens que nous connaissons et qui aiment la musique (dont quelques unes de mes idoles). Nous fournissons à quelques artistes et autres influenceurs un accès pour les familiariser avec le service et d’ores et déjà obtenir leurs retours“, indique-t-il ainsi dans un court article. Avec la dose de fierté qui s’impose à celui qui a rejoint l’équipe Beats en janvier dernier : “En regardant en arrière, nous avons accompli beaucoup plus que ce que j’aurais cru possible“.

Malgré cette annonce précise en termes de délais, le service Beats Music reste encore bien vague. Le CEO n’a détaillé ni les services, ni le modèle économique de ce nouveau fournisseur de streaming musical, qui devra toutefois sans nul doute s’aligner sur les tarifs de ses concurrents, dont notamment Spotify ou Google Play Music All Access, qui offrent à leur clients l’accès illimité et sans publicité à leur catalogue musical, même hors-connexion, pour la souscription d’un abonnement d’une dizaine de dollars par mois.

Le challenge de la différenciation

La question sera essentiellement celle de la différenciation. L’image de Beats Audio est dédiée à la qualité sonore – qui se traduit souvent par des basses survitaminées – mais aussi attachée aux artistes qui en sont les ambassadeurs. On parle ainsi déjà d’une fonctionnalité innovante qui permettrait à l’utilisateur d’accéder en temps réel aux titres écoutés par l’artiste de son choix. Pourquoi pas, également, des profils audio prédéfinis par un certain nombre de célébrités… Quoi qu’il en soit, l’un des aspects principaux de Beats Music sera résolument social, à en croire le lien fourni par Ian Rogers, qui encourage d’ores et déjà les futurs abonnés à son service à réserver leur pseudo sur le site suivant. On imagine déjà des fonctionnalités de partage, notamment de playlists, mais aussi pourquoi pas de communication, entre les utilisateurs de Beats Music. Pour le moment, aucun lancement à l’extérieur des USA n’a été évoqué, Rogers préférant certainement prendre la température sur le territoire de sa société avant de s’avancer plus encore sur le terrain des annonces. De fait, on ignore également avec quels ayant-droit ou majors Beats Audio compte travailler, et si le service privilégiera des genres musicaux particuliers. Et l’on pense au cas de Spotify qui, malgré son déploiement international, peine à trouver le chemin de la rentabilité : si Beats Music doit se différencier, cela devrait autant passer par les offres proposées au public que par son modèle économique.

Comments

comments

No related posts.