Incroyable, et pourtant. Les deux géants de l’électronique continuent de s’étriper sur le thème des brevets. C’est même lors d’une tentative de conciliation entre les deux frères ennemis qu’Apple a fait cette improbable proposition de règlement du contentieux : Samsung devrait payer 40 dollars par appareil vendu à Apple sur la base de la violation de cinq brevets.

android samsung vs apple blabla image 0

Apple et Samsung sont actuellement en train d’essayer de chercher une solution à leurs problèmes de brevet. On connaît la rengaine : chacun accuse l’autre d’avoir violé ses brevets. Comme ces désaccords étaient sans fin aux États-Unis, une juge californienne a demandé une conciliation, qui a débuté en janvier dernier. C’est là que cela devient inédit : les représentants du géant de Cupertino réclament des royalties au Sud-Coréen sur la base de cinq brevets de smartphones détenus par Apple. Le prix à payer est de 40 dollars par appareil Samsung vendu. Selon le site spécialisé FOSS Patents, les brevets concernés sont les suivants : le fonction de numérotation du téléphone, la recherche unifiée, la synchronisation des datas, slide-to-unlock et la suggestion de texte automatique.

 

La démesure des royalties

Un tel écart fait sortir des gonds Florian Mueller, le rédacteur poste : « 40 dollars par unité. Pour 5 brevets. Franchement. On se croirait dans un autre univers. [...] Si un brevet coûte 8 dollars en moyenne et si l’on prend la moitié de l’estimation faite par Google/RPX, soit 125 000 brevets contenus dans un smartphone d’aujourd’hui, le potentiel de coût en termes de brevets pourrait monter à 1 million de dollars – oui, un million de dollars par unité [...]« . La tentative de conciliation entre les deux géants risque bien de tourner court avec de telles propositions. Pour ceux ou celles qui souhaiteraient éplucher le compte-rendu des discussions, c’est sur ce lien.

Juste avant de dévoiler le Galaxy S5, la patron de Samsung, J.K. Shin, avait annoncé que  200 millions appareils Samsung de la marque Galaxy avaient été vendus dans le monde. Prenons la calculatrice : 200 millions par 40 nous donnent 8 milliards de dollars de royalties pour Apple, de quoi faire partir en fumée les résultats financiers du dernier trimestre 2013 de Samsung. Nous sommes dans la même démesure, d’autant plus que les brevets incriminés concernent également les tablettes, pour peu qu’elles s’appuient sur les cinq brevets incriminés.

Pour le prochain épisode de la saga des brevets Apple-Samsung, rendez-vous le 31 mars, date à laquelle l’affaire sera examinée par la juge californienne Lucy Koh.

Comments

comments

No related posts.