Participez aux programmes d’inventaires de biodiversité à l’aide de votre smartphone et de l’application Naturalist : saisissez vos observations et synchronisez-les avec les bases de données nationales.

observateur_francois_grimal_2

La science est souvent vue comme un domaine inaccessible, un peu austère et qui parfois, daigne descendre de sa tour d’ivoire pour nous expliquer ses découvertes. Bien plus rarement, elle entraîne avec elle les citoyens pour participer à la marche des connaissances. Depuis quelque temps, un mouvement s’est créé autour des “sciences participatives”. Dans certaines disciplines qui s’y prêtent, les scientifiques proposent à toutes et tous d’observer un phénomène et de leur transmettre ces informations. L’étude de la biodiversité est un sujet qui a particulièrement bénéficié de cette démarche qui commence à produire des résultats très intéressants et une belle émulation. C’est le cas de Vigie Nature, le programme d’inventaires participatifs initié par le Muséum National d’Histoire Naturelle il y a plus de 20 ans et qui remporte aujourd’hui un grand succès. C’est notamment grâce à ce type d’outils que les écologues ont pu démontrer l’impact des changements climatiques sur les changements de répartition spatiale et temporelle des oiseaux en France.

L’un des principaux outils de saisie de ces données citoyennes s’appelle VisioNature : il s’agit d’un ensemble de sites web régionaux et nationaux disponibles dans toute la France et certains pays d’Europe, qui permettent de saisir vos observations et consulter celles des autres pour un grand nombre de groupes taxonomiques (oiseaux, mammifères, amphibiens, reptiles, papillons, libellules, etc.). Allez donc jeter un oeil au site de votre région !

Mais revenons-en à nos moutons. VisioNature a récemment publié une application Android très complète, NaturaList, qui permet de mettre à profit la puissance et le potentiel des smartphones et de mettre la science au bout de vos doigts. NaturaList vous permet de saisir très facilement vos observations directement sur le terrain, en les géolocalisant et en vous fournissant des listes pré-remplies des espèces observables. Son utilisation nécessite d’avoir un compte sur la plate-forme VisioNature. À partir de là, l’application est utilisable partout en France et en Europe ! Les données sont automatiquement renvoyées sur la plateforme locale correspondant à votre emplacement, puis vérifiées par des spécialistes en chair et en os.

naturalist

Aperçu de deux types fonds de cartes disponibles, et du masque de saisie (quelques lettres vous permettent de faire apparaitre une liste d’espèces compatibles : très pratique !)

 

L’application est robuste, bien conçue et présente de nombreuses fonctionnalités intéressantes. On peut par exemple précharger plusieurs fonds de carte différents pour les zones hors connexion, rechercher les espèces observées autour de soi (avec possibilité de sélectionner les espèces rares), traduire un nom d’espèce en une vingtaine de langues (bien utile quand vous croisez une troupe de randonneurs finlandais qui vous demandent comment s’appelle cet étrange lézard à gorge bleue). Et bien sûr, vous pouvez utiliser NaturaList comme un carnet d’observations pour afficher un résumé (spatial ou temporel) de vos dernières observations. À essayer d’urgence si vous êtes naturalistes et avez l’envie de participer !

naturalist-2

Onglet de consultation des espèces rares observées aux alentours, et onglet résumé de vos observations récentes.

 

Notez que observations envoyées sont vérifiées par des naturalistes professionnels et des bénévoles experts. Si vous n’êtes pas sûrs de vos observations, vous pouvez donc les envoyer sans craindre de trop faire de bêtises. En revanche, si vous êtes d’un niveau “grand débutant”, évitez d’utiliser cette application comme un outil “essai-erreur” pour apprendre à identifier des espèces. Vous feriez perdre un temps précieux aux vérificateurs, et il existe des centaines de sorties naturalistes encadrées par des professionnels, partout en France et toute l’année, qui sont là justement pour ça.

Comments

comments

No related posts.